Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Roorda Henri (Balthasar) – À prendre ou à laisser

Roorda Henri - À prendre ou à laisser - Bibliotèque numérique romande - Sylvie Savary - Lac Léman vu de Sauvabelin au dessus de LausanneRoorda Henri (Balthasar) – À prendre ou à laisser : Roorda Henri (1870-1925), pédagogue et professeur de mathématiques lausannois,  est aussi un humoriste, pamphlétaire et anarchiste, connu sous le pseudonyme de Balthasar. Paru en 1919, « À prendre ou à laisser –Le programme de lecture du professeur d’optimisme » réunit ses chroniques humoristiques publiées dans « La Tribune » et dans « La Gazette ».

Prenant le contrepied de la morale petite-bourgeoise de l’époque, H. Roorda décortique nos gestes les plus anodins dans quelques soixante-dix petits textes, perles d’humour pince-sans-rire, caustiques, sarcastiques, où l’absurde le dispute au politiquement incorrect. Sur fond de Première Guerre Mondiale, sa philosophie est désabusée mais positive, d’une fraîcheur étonnante.

Sous forme de pensées pleines de bon sens populaire, de petits récits faussement naïfs, de descriptions au ton bonhomme, Roorda critique la société des bien-pensants lausannois, porte un regard très critique sur la Grande Guerre, se moque du monde social, politique et économique dans lequel il vit, mais sans méchanceté gratuite. Juste un peu de cynisme à la Alphonse Allais. Et c’est encore d’une actualité folle, si vous n’en lisez qu’un, lisez « La détente cordiale », vous vous y retrouverez… Quelques citations choisies : L’éternuement est international : on n’éternue jamais avec un accent étranger… Si, avant de prendre parti dans quelque grande lutte, tu hésites, consulte ta femme… L’homme sera peut-être vaincu par la petite bête. Il est déjà très embêté lorsqu’il a des fourmis dans les jambes, la puce à l’oreille ou une araignée au plafond… On est toujours l’ahuri de quelqu’un…

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Pergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, Le miracle de Saint-Hubert

Pergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, La légende de Saint-Hubert - Bibliothèque numérique romande - Anne van de PerrePergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, Le miracle de Saint-Hubert : On connaît surtout Louis Pergaud pour être l’auteur de La Guerre des boutons. Mais cet écrivain franc-comtois a aussi reçu, en 1911, le prix Goncourt pour De Goupil à Margot où il met en scène dans sa région des histoires d’animaux tout en leur prêtant des impressions, des réactions et des souffrances proches des nôtres. Socialiste et antimilitariste, il allait pourtant décéder, en 1915, dans les tranchées de la Grande Guerre. Ces Dernières histoires de bêtes sont parues à titre posthume.

Entre écureuils et geais, la concurrence peut-elle aller jusqu’à un combat en règle ? Le petit peuple rampant et volant qui habite la grande haie de la Combe a ses prédateurs qu’ils soient éperviers, buses et …pie-grièche. Tasson le blaireau est-il vraiment en sécurité dans son terrier ? Quand souffle le vent et tombe la neige on peut entendre les hurlements des maîtres de l’hiver, de retour. Pendant le réveillon les villageois fêtent mais renards et mendiants ont faim… Qui est le plus rusé, les chasseurs et leur chien ou Goupil, le renard ? Quand Roussard le lièvre trouve un truc pour échapper à Lisé le braconnier et son chien Miraut. Nous avons rajouté à ces histoires Le miracle de Saint-Hubert dans laquelle Louis Pergaud réinterprète à sa façon la légende de la conversion de Saint-Hubert.

Huit nouvelles de la forêt, des champs et des villages, parfois tragiques, dans une langue superbe.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Pourtalès Guy de – Chopin ou le poète

Pourtalès Guy de – Chopin ou le poète - Bibliothèque numérique romande - Ancha Ciel au couchant  dans les hauts de VeveyPourtalès Guy de – Chopin ou le poète : Guy de Pourtalès (1881-1941) a vécu ses jeunes années en Suisse et en Allemagne. Il s’est fixé en France dès 1905, mais conserva toute sa vie des liens amicaux et familiaux intenses avec la Suisse. Sa vie intellectuelle le mena d’une formation scientifique initiale à la littérature. Sa grande passion était la musique, en particulier de la période romantique.

Il a écrit plusieurs biographies de musiciens. Dans « Chopin ou le poète », il nous parle avec une grande délicatesse de la vie de ce musicien-poète qu’il admire. Il nous restitue le compositeur hanté, tant par son dévorant génie musical que par sa Pologne natale. Ses quelques brèves et décevantes passions amoureuses, puis surtout ses longs rapports tumultueux avec George Sand sont aussi analysés avec une rigueur quasi clinique.

Romantisme, solitude, passion et souffrance, tout transparaît à travers la musique de ce jeune génie souffreteux,  cet « ange beau de visage comme une grande femme triste » et Guy de Pourtalès nous aide à entrer dans le monde tumultueux de ce grand musicien et interprète, adulé déjà de son vivant. Une belle biographie qui allie précision historique et approche amoureuse de l’œuvre.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Wallace Edgar – La porte aux sept serrures

Wallace Edgar – La porte aux sept serrures Bibliothèque numérique romande - Roger Griffith Old d oor lock, Dalmore House, Stair, East AyrshireWallace Edgar – La porte aux sept serrures : Dick Martin quitte Scotland Yard car il a fait un héritage. Lors de sa dernière mission, il rencontre la jeune bibliothécaire Sybille Lansdown qui a le don de le mettre à son désavantage. Hélas, il a accepté de partir à la poursuite du jeune et insaisissable lord Selford. Dès lors il va entrer de plain pied dans les mystères de la Porte aux sept serrures.

« Ce livre-ci est encore mieux écrit, plus imprévu que les meilleurs [d’Edgar Wallace ;] à côté des monstres humains qui œuvrent dans l’ombre… […] des convoitises et des drames, quelle fraîche idylle en vérité ! (couverture de l’édition d’origine). Nous vous présentons ici le texte de l’édition et de l’adaptation française de 1930.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Roorda Henri (Balthasar) – Le rire et les rieurs, Mon suicide

Roorda Henri (Balthasar) – Le rire et les rieurs, Mon suicide - Bibliothèque numérique romande  - Gryffindor Laughing  boy ,  un  buste  de  Hadda  (p é- riode  GandharaRoorda Henri (Balthasar) – Le rire et les rieurs, Mon suicide : Prof de math. au collège, le lausannois Henri Roorda (1870-1925) est aussi un humoriste, pamphlétaire et anarchiste, connu sous le pseudonyme de Balthasar. Il écrit, à cinquante-cinq ans, « Le rire et les rieurs » que Bruno Maillé commente ainsi : « ce qui m’a le plus touché dans Le rire et les rieurs, ce n’est pas tant l’efficacité de l’humour d’Henri Roorda que le charme de son humour et l’authentique singularité de sa pensée. Ses réfutations des différentes définitions du rire révèlent une étonnante habileté philosophique et une pensée d’une grande agilité. » La même année, ce pessimiste joyeux, lassé de sa « sereine solitude » (comme l’écrivait Edmond Gilliard écrivain et fondateur des Cahiers vaudois qui l’a soutenu toute sa vie), mettait fin à ses jours, peut-être parce que la vie se répète terriblement. « Mon suicide » sera édité l’année suivante. Comme il le disait : « La bonne mine de nos cochons devrait nous faire réfléchir »…

Téléchargements : ePub – PDFPDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Wallace Edgar – la Terreur

Wallace Edgar - La Terreur - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells maquette et photo voute ancienne à NarbonneWallace Edgar – la Terreur :

La Terreur : O’Shea a réussi le casse du siècle et a disparu avec son butin. Des années plus tard des événements terrifiants ont lieu dans l’ancienne abbaye de Monkshall… Sur qui Mary Redmayne, pourra-t-elle compter : son père, le propriétaire de Monkshall qui semble vouloir nier le danger, le superintendant Hallick de Scotland Yard, le vieux pensionnaire, M. Goodman, ou  Ferdy Fane dont la sobriété n’est pas la vertu première ?

L’homme de la nuit : Quand il apprend que sa femme l’a dénoncé afin qu’il retourne en prison, Thomas veut se venger… Quelle intervention pourra l’empêcher ?

Stafford Harding est celui qu’on n’aimait pas, sauf Molly, qui aurait peut-être… mais a finalement épousé Franck Millingham. Intrigue et meurtre dans les salons particuliers du Bezzillini où l’on ne réserve qu’au nom peu compromettant de Smith. Une actrice épouse l’héritier d’un lord : sera-t-elle la future lady Shelholme ?

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword