Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Rosny aîné J.-H. – La Guerre du Feu

Rosny a¨^iné J.-H. - La Guerre du Feu - Ebooks Lbres et GratuitsRosny aîné J.-H. – La Guerre du Feu : Un beau livre, qui a inspiré un non moins beau film… « Depuis des générations, la vie de la tribu des Oulhamrs s’est organisée autour du feu. Mais s’ils savent conserver les braises et attiser les flammes, ils sont en revanche incapables d’allumer le feu, qu’ils conservent précieusement dans trois cages gardées jour et nuit par quatre femmes et deux guerriers. Or un jour, au cours d’un affrontement sauvage avec une tribu ennemie, les cages où brûlait le Feu, source de vie, sont détruites. C’est la catastrophe. Vaincu, le clan fuit derrière son chef Faouhm, en proie au froid et à la nuit. En désespoir de cause, celui-ci promet alors sa nièce Gammla ainsi que le bâton du commandement au guerrier qui rapportera le feu à la tribu. Un volontaire se présente immédiatement : Naoh, fils du Léopard, le plus grand et le plus agile des Oulhamrs qui depuis longtemps épiait et convoitait Gammla. Il choisit pour compagnons Nam et Gaw, deux jeunes guerriers légers et rapides, plutôt que deux autres guerriers plus robustes. Puis, par défi et goût du combat, Aghoo fils de l’Aurochs – une brute velue qui vit à l’écart avec ses deux frères et quelques femmes terrorisées – défie Naoh en promettant qu’il sera celui qui conquerra la flamme. » (Wikipédia)

Édition du groupes des « Ebooks Libres et Gratuits »

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – DOC

Giraudoux Jean – Électre

Giraudoux Jean - Électre - Ebooks LIbres et GratuitsGiraudoux – Jean – Électre : Après le succès de La guerre de Troie n’aura pas lieu, l’idée vient à Giraudoux en 1935 ou 1936 d’«épousseter» le mythe d’Électre que Claudel avait remis dans l’air du temps en traduisant l’Agamemnon d’Eschyle. Les trois grands tragiques grecs, Eschyle, Sophocle et Euripide, ont en effet mis en scène, chacun à sa manière, le destin sanglant de la famille des Atrides : Agamemnon, en immolant sa fille Iphigénie pour permettre le départ de la flotte grecque vers Troie, s’attire la haine de son épouse Clytemnestre qui, aidée par son amant Égisthe, l’assassine à son retour de la guerre. Leur forfait accompli, ils exilent Oreste, le jeune fils du roi. Vingt ans plus tard, Oreste revient venger son père : poussé par sa sœur Électre, il tue Clytemnestre et Égisthe, avant d’être poursuivi par les Érinyes, ou Euménides, terribles déesses de la Vengeance qui châtient les parricides.
Par une belle après-midi, deux cortèges se rencontrent devant le palais des Atrides : celui du Jardinier venu célébrer ses noces avec Électre et celui d’un étranger à qui des petites filles font visiter la ville. Mais le destin menace : ces étranges fillettes, les petites Euménides, ne parlent que de sang. Inquiet, le juge Théocathoclès, flanqué de son épouse écervelée, Agathe, vient dissuader son parent le Jardinier d’une union qui serait catastrophique pour la famille car Électre est une «femme à histoires». Le régent Égisthe intervient alors pour ordonner le mariage au nom de la raison d’État : lui aussi a peur d’Électre et espère ainsi la neutraliser. Seule Clytemnestre, sa mère, semble un instant apitoyée. Mais devant la haine farouche de sa fille, elle rentre dans le palais en l’abandonnant à son sort : qu’elle épouse donc le Jardinier! Un étranger qui a assisté sans mot dire au débat chasse finalement le fiancé en se faisant reconnaître de la seule Électre : c’est Oreste…

Édition du groupe des « Ebooks libres et gratuits ».

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC

Bove Emmanuel – Le Meurtre de Suzy Pommier

Bove Emmanuel - Le Meurtre de Suzy Pommier - Bibliothèque numérique romande - Alexej von Jawlensky Tête de FemmeBove Emmanuel – Le Meurtre de Suzy Pommier : Suzy Pommier, jeune et belle actrice en vogue, se fait assassiner le soir de la première du film où elle joue … une actrice assassinée dans sa baignoire. En tout,  le scénario du crime correspond au scénario du film.

Hector Mancelle, jeune inspecteur, s’empare du cas et investigue à sa manière, en l’absence de son chef. Il refuse les conclusions toutes faites, rencontre le père de la victime, le réalisateur du film, l’acteur principal, l’amant de la victime. Il agit rapidement, intelligemment, il est sûr de son fait et tire des conclusions astucieuses, même contre l’avis de ses supérieurs. Démonstration magistrale de son art en fin de récit.

Ce second roman policier d’Emmanuel Bove (le premier est paru sous le pseudo de Pierre Dugast, La Toque de Breitschwantz) est très bien construit, classique dans sa facture et bien enlevé. Il se situe dans un tout autre registre que ses autres livres (Mes Amis ou Le Pressentiment, tous deux publiés à la BNR) qui sont plus sombres et désespérés. Si vous aimez les « polars », il est à découvrir.

Écrivain prolixe, révélé par Colette, Emmanuel Bove a connu le succès de son vivant, avant de tomber dans l’oubli, et d’être redécouvert par Peter Handke dans les années 1980. Il est né en 1898 à Paris, mais a fait une partie de ses études au Collège Calvin à Genève, puis a vécu à Vienne et à nouveau à Paris, où il est mort en 1945.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Rosny aîné J.-H. – Un Voleur

Rosny aîné J.-H. - Un Voleur - Bibliothèque numérique romande - Palais des Sources de VichyRosny aîné J.-H. – Un Voleur : Elle est riche, il est pauvre. Elle est mariée, il aime sans espoir. Son mari est dément, il est désespéré. Car comment pourra-t-il suivre Gilberte, son aimée, à Deauville ? C’est alors qu’il trouve, au sol, un portefeuille. Celui de la tante de Gilberte. Il le garde… Il peut ainsi rester auprès d’elle. Mais il se sent coupable.

Quelques mois plus tard,  voilà que tout s’arrange… Il restitue son larcin. Épousera-t-il Gilberte ? Mais la tante qui s’ennuie et que l’aventure du portefeuille amuse, s’est lancée dans une enquête… Traqué, jaloux, il ne verra pas que Gilberte l’aime…

Contrairement aux œuvres plus connues de J.-H. Rosny aîné, celle-ci n’est pas de la science-fiction, ni de la préhistoire, mais le récit du drame intérieur d’un homme amoureux. Publié d’abord dans la collection de la Petite Illustration en 1932, ce court roman paraît ensuite aux éditions de la Madeleine.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Rosny aîné J.-H. – Amour Étrusque

Rosny aîné J.-H. - Amour Étrusque - Bibliothèque numérique romande - Musiciens, fresque étrusque de la Tombe des LéopardsRosny aîné J.-H. – Amour Étrusque : Un homme… séduisant… et deux femmes. Une autre histoire vieille comme… les Étrusques. Même dans les âges antiques, le trio qui n’est pas toujours celui de la comédie – peut se révéler celui du drame… Dionys, le syracusain qui vit de sa flûte, est accueilli par Tarao, le vieux maître-potier amoureux du Beau, et par sa fille Dehva. Artiste, ses créations de modèles lui apportent une place parmi les potiers … et beaucoup de jalousies.  Amoureux de Dehva qui, consacrée à Diane-Étrusque, lui est interdite jusqu’à ses dix-huit ans, il remarque Flavia, la belle esclave ombrienne.

J.-H. Rosny aîné nous propose une remarquable description de la vie d’un village étrusque sous l’empire romain. Son érudition n’empêche pas une narration pleine de vie et de personnages attachants et celle du quotidien de ce peuple étrusque dont on ne sait pourtant pas grand-chose.

J.-H. Rosny est le pseudonyme commun des frères Joseph Henri Honoré Boex (1856 – 1940) et Séraphin Justin François Boex (1859 – 1948), tous deux nés à Bruxelles. Entre 1887 et 1908, ils écrivent en collaboration de nombreux contes et romans, abordant des thèmes naturels, préhistoriques et fantastiques  , ainsi que quelques ouvrages de vulgarisation scientifique et des essais historiques. Ils sont considérés comme des précurseurs de la science-fiction moderne. Après leur séparation littéraire, les deux frères continuerons à écrire se distinguant par la mention « aîné » et « le jeune ». On doit à Rosny aîné notamment La Guerre du Feu, Les Xipéhuz et Les Navigateurs de l’Infini. (source de cette biographie : Wikipédia)

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Monnier Philippe – La Genève de Töpffer

Monnier Philippe - La Genève de Töpffer - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary La MachineMonnier Philippe – La Genève de Töpffer : Philippe Monnier (1864-1911) était un écrivain amoureux de Genève. Il souhaitait en retracer les moments glorieux, les personnages célèbres de ce début du XIXe siècle où la prospérité fit éclore la vieille cité à de nouvelles destinées. Il donna ainsi une dizaine de conférences, dont les textes ont été réunis dans cet ouvrage. J’ai intitulé ces conférences « La Genève de Töpffer » parce qu’elles ne raconteront ni l’histoire politique, ni l’histoire économique, ni l’histoire religieuse, sociale ou littéraire, mais les mœurs.

1814, Genève déclare son indépendance et devient une ville moderne, ouverte au monde. « Genève est une des capitales du moment, un centre européen. Il y fleurit cet esprit européen que signalait Madame de Staël. » Ouverture d’écoles et de conservatoires, création de sociétés d’utilité publique ou privée (arts, musique, lecture, médecine, histoire, archéologie etc.), émergence des personnalités qui font et feront Genève : Pictet de Rochemont, de Saussure, de Candolle, de la Rive, Naville, Lullin, Eynard, Fazy, Des Arts, Saladin de Budé, Sismondi, Bonstetten. Elle attire les têtes couronnées et les personnages célèbres : Byron, Chateaubriand, Madame Necker, Balzac, Alfred de Musset, Alfred de Vigny, George Sand, Lamartine. Les quartiers historiques que sont la Ville-Haute, la Ville-Basse, le Faubourg St-Gervais changent rapidement, perdant un peu de leur charme désuet. On construit des ponts, des quais, des fontaines, on aménage des places, la ville se développe hors les murs. Ainsi la « Machine » sera construite dans les dernières années de la vie de Töpffer. Une période foisonnante et captivante, que Monnier conte avec délicatesse, érudition et humour.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT