Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Bove Emmanuel – La Coalition

Bove Emmanuel - La Coalition - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton Le Haut-de-forme, intérieur ou La VisiteBove Emmanuel – La Coalition : Après la mort de son mari, Louise Aftalion arrive à Paris avec son fils Nicolas, vingt-trois ans, pour que celui-ci trouve enfin un emploi. Nicolas a d’énormes ambitions mais aucune volonté de travailler. Sans ressources hormis l’héritage de son mari, Louise compte renouer avec sa famille qu’elle n’a plus vue depuis quinze ans et se faire aider par eux. Sa sœur Thérèse, devenue une bourgeoise aisée, accepte de les héberger quelque temps. Mais Thérèse a toujours détesté sa sœur et elle refuse de garder ces oisifs chez elle. Alors commence pour Louise et Nicolas une lente dégringolade au fur et à mesure que les moyens financiers commencent à manquer. Ils passent d’un appartement meublé à des chambres d’hôtels de plus en plus sordides, pourvu qu’on leur fasse crédit quelques jours de plus. Ils empruntent de l’argent à la famille, aux amis et connaissances, mais, même quand la famine guette, ils sont incapables de se retenir de le dépenser en choses inutiles.

Dans son quatrième roman, Bove décrit avec une précision diabolique la coalition entre deux êtres incapables de subvenir à leurs besoins et qui refusent de se voir en pauvres. Un refus de la réalité et des codes sociaux qui conduira impitoyablement à la misère, à la faim et à la mort. Un roman implacable et vertigineux, qui se lit d’une traite.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Proust Marcel – À l’ombre des jeunes filles en fleurs – À la recherche du temps perdu 2

Proust Marcel - À l'ombre des jeunes filles en fleurs - À la recherche du temps perdu 2 - Bibliothèque numérique romande - Édouard Fille dans le jardin de Bellevue ManetProust Marcel – À l’ombre des jeunes filles en fleurs – À la recherche du temps perdu 2 : Amoureux de Gilberte, le narrateur finit par être reçu chez les Swann. Ses visites deviennent régulières. Il y fait la connaissance d’un écrivain connu qu’il admire, Bergotte. Mais Gilberte ne tarde pas à le trouver trop présent, trop envahissant. Leur relation se tend et finit par se rompre. Le jeune homme en ressent une vive souffrance mais continue à voir les Swann. Puis, peu à peu, son chagrin s’estompe.

Sa santé fragile nécessite, deux ans après ces événements, un séjour à Balbec où il part avec sa grand-mère. Il s’habitue peu à peu à la vie de cette petite ville, y rencontre une amie de sa grand-mère et son neveu, dont il fait la connaissance, d’abord de manière quelque peu rugueuse. Il rencontre également une bande de jeune fille, parmi lesquelles Albertine dont il tombe amoureux mais qui le repousse. La saison achevée, le narrateur rentre alors à Paris. (Source : Proust, ses personnages.)

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Les sept volumes de À la recherche du temps perdu en un seul ePUB  (3,7 Mo)

Philippe Charles-Louis – Croquignole

Philippe Charles-Louis - Croquignole - Bibliothèque romande - Sylvie Savary Parc des tuileriesPhilippe Charles-Louis – Croquignole : La vie des petites gens, des couturières, des ouvriers n’avait pas de secret pour Charles-Louis Philippe, qui était lui-même issu d’un milieu très pauvre. Dans ce récit, il décrit le quotidien de Félicien, Claude et Croquignole, employés de bureau, dont les journées s’étirent sans fin et sans intérêt. Il y a aussi Angèle, la chemisière, et Fernande, une ancienne prostituée. Dans leurs existences, peu de place pour le rêve ou pour les sentiments, la nécessité de gagner son pain l’emporte sur le reste. Parfois, tout de même, quelques étincelles de bonheur, des rencontres, ou ces promenades dans Paris. Lorsque Croquignole hérite 40’000 francs, c’est la fête et l’occasion d’un festin gargantuesque. Mais l’argent lui brûlera les doigts et l’emportera dans un tourbillon tragique.

Charles-Louis Philippe est né en 1874 dans l’Allier, dans un milieu pauvre. Grâce à une bourse, il peut faire des études puis travailler comme agent de la ville de Paris. Auteur de nouvelles, de poésies et de romans (dont Bubu de Montparnasse), il est l’un des cofondateurs de la Nouvelle Revue française. Il décèdera prématurément en 1909 à Paris (source Wikipédia).

L’écriture de Charles-Louis Philippe est particulière, fluide et poétique. Elle passe du raffinement à la rudesse, de l’humour au drame. Avec en filigrane l’énorme tendresse de Ch.-L. Philippe pour ses personnages. Un écrivain à (re)découvrir absolument.

Téléchargement : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Proust Marcel – Du Côté de chez Swann – À la recherche du temps perdu 1

Proust Marcel - Du Côté de chez Swann - À la recherche du temps perdu 1 - Bibliothèque numérique romande - Camille Pissarro Jardin d'Octave Mirbeau aus Damps Proust Marcel – Du Côté de chez Swann – À la recherche du temps perdu tome 1) : Longtemps, je me suis couché de bonne heure… c’est ainsi que commence « Cambray » la première partie de « Du côté de chez Swann », le début de « À la recherche du temps perdu ». Proust nous convie dans les souvenirs du héros, les lieux de son enfance, les époques de sa vie, ses chambres à coucher. À ces mémoires conscientes surgiront, dans la « scène de la Madeleine », des mémoires subconscientes, des pans entiers de souvenirs. Cambray est un portrait de la vie de la famille du narrateur, de ses domestiques et des habitants, donnant lieu à des peintures de personnages pleins d’humour. Puis « Un Amour de Swann », un « roman dans le roman », est l’occasion d’un retour en arrière dans la vie de Charles Swann. Sa rencontre chez les Verdurin avec celle qui sera sa femme, Odette, et surtout sa jalousie maladive sont les thèmes de cette partie. La troisième partie, « Noms de pays : le nom » évoque les rêveries du narrateur, ses envies de voyage, lui à qui la maladie interdit jusqu’à une sortie au théâtre. C’est donc à travers les horaires des trains qu’il voit Balbec et surtout Venise. Dans la déception de la confrontation à la réalité, le rêve réintroduit l’enchanté des paysages afin de les rendre à la hauteur des espérances du narrateur. L’œuvre proustienne devient dès lors plus une esthétique qu’un roman pur. (source : Wikipédia)

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Les sept volumes de À la recherche du temps perdu en un seul ePUB  (3,7 Mo)

Rosny aîné J.-H. – Les Navigateurs de l’Infini

Rosny aîné J.-H. - Les Navigateurs de l'Infini - Bibliothèque numérique romande - NASA photo montrant l'atmosphère de MarsRosny aîné J.-H. – Les Navigateurs de l’Infini (suivi de Les Astronautes) : Le Stellarium ! Un vaisseau spatial et une découverte qui permet à trois hommes, de partir à la découverte de Mars. Un long voyage. À l’arrivée, une planète qu’ils vont explorer et dont ils découvrent les habitants, des êtres de différentes natures. Les Tripèdes, un race pacifique, ressemble le plus aux hommes. Les Zoomorphes, aux formes d’animaux préhistoriques de toutes tailles sont, eux composés d’une matière minérale. Ils envahissent peu à peu les territoires des Tripèdes. Et enfin, les Éthéraux, êtres aériens composés de rayonnements. Sera-t-il possible de communiquer avec eux ?

C’est avec les Tripèdes que les Terriens trouveront le plus de contact, grâce à leur moyen de communication par signaux de style Morse et leur intelligence immense : « Leurs visages même, malgré leurs six yeux et l’absence de nez, leurs visages dont la peau était nue, suggéraient je ne sais quoi d’homologue à notre espèce… » Les trois Terriens feront leur possible, grâce à leurs connaissances scientifiques, pour aider les Tripèdes à arrêter la progression destructrice des Zoomorphes, qui peu à peu anéantit une civilisation résignée et peu encline à l’initiative.

Le narrateur tombe amoureux d’une des créatures féminines, Grâce, la fille du Chef implicite. Après un deuxième voyage (chapitre Les Astronautes), accompagnés cette fois de la sœur d’un des héros dont le narrateur est aussi amoureux, les  trois astronautes rentreront sur Terre avec le chef des Tripèdes et sa fille Grâce, qui concevra sur Terre, « un enfant », simple émanation de leurs moments de tendresse et du désir de la mère.

Composé comme le livre de bord de leurs expériences scientifiques et surtout humanistes sur Mars, ce roman datant de 1925 est digne d’un Jules Verne, un des chefs d’œuvre de Rosny aîné où pour la première fois, l’écrivain utilise le terme « astronautique » et imagine un rapprochement entre un mâle terrien et une femelle extraterrestre. Il place au centre de ses livres la communication à l’autre, le risque de disparition d’une race à cause de l’impossibilité de comprendre l’autre (cf. la Mort de la Terre, les Xipéhuz).

Souvent publié sans deuxième partie, « Les Astronautes », nous vous proposons ce livre dans sa version intégrale.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Bove Emmanuel – Une Fugue

Bove Emmanuel - Une Fugue - Bibliothèque numérique romande - Paul Klee Portrait de Mme P. au SudBove Emmanuel – Une Fugue : Louise Assolant est une adolescente de 17 ans, candide et déterminée dans sa quête d’amour ; elle reçoit peu de tendresse de ses parents, qui la considèrent comme une jeune fille à problèmes et la délaissent. Pour attirer l’attention sur elle, Louise fugue et invente toutes sortes d’affabulations auprès d’un avocat un peu fat, qui pourtant la prend au sérieux et va permettre de la retrouver grâce à son intuition. Chez Emmanuel Bove, « la fugue apparaît comme une errance […dans laquelle ] le personnage ne peut se saisir de lui-même que dans la solitude de la chambre-miroir […] Fondées sur l’errance, les conduites spatiales des personnages boviens obéissent à une géométrie rudimentaire[…où] le demi-tour, d’abord, signifie littéralement l’aliénation du personnage, puisqu’il marque le retour au point de départ. » (Clément Frœlicher.)

Ce texte très court et intense, qui se rapproche d’une nouvelle, est construit comme un récit psychologique à suspens. L’auteur a une approche très émotionnelle et empathique de son héroïne, contrairement à d’autres textes où il garde ses distances pour décrire des personnages souvent désespérés. « Un des textes les plus généreux et les plus émouvants de Bove. » (Raymond Cousse).

Écrivain prolixe, révélé par Colette, Emmanuel Bove a connu le succès de son vivant, avant de tomber dans l’oubli, et d’être redécouvert par Peter Handke dans les années 1980. Il est né en 1898 à Paris, mais a fait une partie de ses études au Collège Calvin à Genève, puis a vécu à Vienne et à nouveau à Paris, où il est mort en 1945.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT