Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Jaques-Dalcroze Émile – La musique et nous – Notes sur notre double vie

Jaques-Dalcroze Émile - La musique et nous - Bibliothèque numérique romande - Graduale de tempore (Rps 3035 V), Introït de la cinquième semaine de CarêmeJaques-Dalcroze Émile – La musique et nous – Notes sur notre double vie : Émile Jaques-Dalcroze, musicien, compositeur et pédagogue suisse, créateur de la méthode de rythmique, détaille dans cet ouvrage, écrit vers la fin de sa vie, sa méthode d’éducation musicale mettant en relation les mouvements corporels et musicaux. La «rythmique» est fondée sur la musicalité du mouvement et l’improvisation. Elle est un mode d’enseignement «par la musique et pour la musique», qui prend en compte la perception physique de la musique. (suite…)

Moselli José – John Strobbins s’assure sur la vie – Le quatrième Larron

Moselli José - John Strobbins s'assure sur la vie - Le quatrième Larron - Bibliothèque numérique romande - Illustration de l'édition de référenceMoselli José – John Strobbins s’assure sur la vie – Le quatrième Larron : Pourquoi John Strobbins veut-il s’assurer sur la vie? Jeune et en bonne santé, conclure une assurance de trois millions de dollars? Le directeur de la San-Francisco Life s’interroge devant un client si particulier. Mais l’affaire est si bonne! Sans compter la publicité! Le Corysandre, chargé de marchandises, entre dans le port de San Francisco. Toutes voiles dehors, il percute le quai. Une bien étrange manœuvre! Sauf si l’on sait ce qui motive certains malandrins. Quatre «larrons» s’intéressent à l’affaire. John Strobbins, le quatrième, sera-t-il le plus malin? (suite…)

Pelletier Madeleine – La Femme vierge

Pelletier Madeleine - La Femme vierge - Bibliothèque numérique romande - Les féministes à l'Hôtel de Ville en 1926, Agence Meurisse Pelletier Madeleine – La Femme vierge : Marie Pierrot vient d’une famille pauvre, dont le père est paralysé et la mère travaille comme fruitière. Le père, toujours à la maison, est le seul à s’intéresser un peu à sa fille, à discuter avec elle, la mère étant méchante, dominatrice, ultra religieuse et traditionnaliste. Marie quitte sa mère après la mort de son père, elle s’installe seule et devient institutrice. Elle ne veut pas se marier et subir le même sort que les autres filles, elle participe à des mouvements féministes, va vivre avec une amie qui a une fille adoptive, passe quelques années en Allemagne après la guerre, où elle s’engage dans la politique active en étant députée, et meurt encore jeune dans une manifestation communiste. (suite…)

Moselli José – Le Chrysanthème sacré – Un Vol sensationnel – À la Maison Blanche (John Strobbins, le détective cambrioleur)

Moselli José - Le Chrysanthème sacré - Un vol sensationnel - À la Maison Blanche (John Strobbins) - Bibliothèque numérique romande - illustration dee l'édition de référenceMoselli José – Le Chrysanthème sacré – Un Vol sensationnel – À la Maison Blanche (John Strobbins, le détective cambrioleur) : En visite officielle aux États-Unis, l’héritier du trône du Japon se fait voler le Chrysanthème sacré, un bijou sans prix. James Mollescott, le chef de la sûreté, est soupçonné du vol. Il y a sûrement du John Strobbins là-dessous… Un vol sensationnel! Le coffre numéro trois de la Great Central Jewelry a été vidé de son contenu. John Strobbins est arrêté. Condamné pour ce vol et le meurtre de John Cox, le gardien des coffres, il va être exécuté. Mais Strobbins ne tue pas. Qui donc a réellement perpétré ce forfait? Trois objets précieux sont volés à La Maison Blanche et dans des bâtiments fédéraux. Les seules personnes présentes sont des diplomates et des fonctionnaires de haut rang, tous insoupçonnables. Comment donc a fait John Strobbins? (suite…)

Moselli José – Trois courtes nouvelles 1912 (John Strobbins le détective-cambrioleur)

Moselli José - Trois courtes nouvelles 1912 (John Strobbins le détective cambrioleur) - illustration de l'édition de référenceMoselli José – Trois courtes nouvelles 1912 (John Strobbins le détective-cambrioleur) – Le Mystère de l’Arafura, L’assassinat de Rufus Jacob et Le Radium du professeur Allan Gordon : Après une nomination, contestée, de contrôleur des comptes du gouvernement des Philippines, le millionnaire Patrocle Portsnaoun s’embarque sur l’Arafura pour rejoindre son poste. Mais il disparaît le premier soir, laissant des billets indiquant qu’il a quitté le bord. Toutes les recherches sont vaines. Que peut en dire John Strobbins? Peter Craingsby , le policier qui avait été embarqué à son insu par Strobbins sur un paquebot allant au Japon est de retour à San-Francisco. Son chef lui confie l’affaire de l’assassinat de Rufus Jacob. Or il retrouve sur place des empreintes et une lettre de John. Il en est sûr: il tient sa vengeance. Le radium, dont le professeur Gordon fait la démonstration, disparaît au cours d’une conférence. Un peu de persuasion et Strobbins le convainc: il ira à La Nouvelle Orléans soigner la fiancée de John, gravement malade. (suite…)

Mardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome huitième)

Mardrus J. C. (trad.) - Le Livre des mille et une nuits - Bibliothèque numérique romande - miniature persane extraites du livre Bustan du poète Saadi,Mardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome huitième) : Encore de multiples histoires, romantiques ou à rebondissement comme l’Histoire du prince Diamant, l’Histoire de la rose marine et de l’adolescente de Chine ou l’Histoire du gâteau échevelé au miel d’abeilles, cocasses comme les Histoires de Baïbars et des Capitaines de police et Les sottises du maître Goha. Il s’y trouve aussi de nombreuses histoires courtes aux titres plus alléchants les uns que les autres comme les histoires courtes racontées par un jeune homme sous la coupole des livres, symbole de l’importance des livres et de la lecture et magnifique conclusion à toutes ces histoires qui nous ont captivés et ravis depuis le début. (suite…)