Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Maeterlinck Maurice – Le Miracle de Saint Antoine

Maeterlinck Maurice - Le Miracle de Saint Antoine - Bibliothèque numérique romande - Les treize mardis de Saint-Antoine de Padoue, premier mardiMaeterlinck Maurice – Le Miracle de Saint Antoine : Sur le seuil de la porte de cette riche maison flamande, un clochard : un maigre vieillard hirsute, vêtu d’une sorte de robe de bure boueuse, informe, sans couleur et rapiécée. Tellement crotté que Virginie, la servante, en plein nettoyage, le laisse à peine entrer. C’est que sa maîtresse, une vielle demoiselle acariâtre est décédée. L’enterrement a lieu l’après-midi et tous les neveux, nièces cousins et héritiers sont réuni pour la cérémonie … et l’héritage. Le clochard annonce sans ambages qu’il est Saint-Antoine appelé par les prières de la servante pour ressusciter la vielle demoiselle. Est-il fou ou alcoolique? Et ce saint à la si pauvre mine sera-t-il reçu dans cette maison bourgeoise jusque dans la chambre funéraire? Si Virginie renonce, non sans soupirer, au leg de sa maîtresse, les héritiers y seront-ils prêts? Finalement, après mille atermoiements, Saint Antoine parviendra à ses fins… Mais quel est le châtiment pour un acte aussi antisocial? (suite…)

Maeterlinck Maurice – La Vie des Abeilles

Maeterlinck Maurice - Le Vie des Abeilles - Bibliothèque numérique romande - illustration de ruches au Moyen-Âge du Tacuinum sanitatisMaeterlinck Maurice – La Vie des Abeilles : La «république» des abeilles, est une impressionnante organisation, une forme élaborée de vie sociale et travailleuse. Mais «l’esprit de la ruche» est-il une tradition rigide incapable d’évolution ? Ou serait-ce une forme d’intelligence collective adaptative ? Impossible de répondre tant sont différentes les perceptions et la structure des hommes et des abeilles. Familier et connaisseur des ruches, Maeterlinck nous entraîne à leur découverte, à celle des reines, des ouvrières et de tous leurs habitants,  à celle du vol nuptial et de l’essaim, puis au développement de la nouvelle ruche. Compilation ou œuvre de pionnier ? Qu’importe ! C’est d’abord une fresque remarquable aux prémices de la sociologie animale. (suite…)

Spitteler Carl – Gustave

Spitteler Carl - Gustave - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Vue de GruyèreSpitteler Carl – Gustave : Gustave, le fils du ferblantier du petit village d’Heimligen a échoué à ses examens! Boursier, il a raté lamentablement ses études de médecine. Belles copies, enluminures mais quel génie pour prendre le jury à rebrousse-poil! Que va-t-il devenir? La musique occupe son âme mais ce n’est pas un métier dont on peut vivre! Enfin le pasteur lui propose de donner des leçon de piano à ses trois filles. Ridicule d’abord, ses dons musicaux finissent par séduire. La jeune Mina est bien impressionnée… Mais arrive une amie de Mina, Ida, qui vient de Neuchâtel, chez les Welches. (suite…)

Magog H. J. – Trois Ombres sur Paris

Magog H. J. - Trois Ombres sur Paris - Bibliothèque numérique romande -Maquette Laura Barr-WellsMagog H. J. – Trois Ombres sur Paris : Les États européens vivent dans la paix. Les élites dominent un peuple indifférent. Mais le professeur Fringe, savant renommé, vient de faire une découverte : augmenter l’intelligence de tous car « l’intelligence humaine émane d’un fluide présent dans l’atmosphère qu’il suffit de concentrer pour créer des esprits supérieurs. » Ce serait rendre tous les hommes égaux dans la surhumanité… Les élites s’en émeuvent. Perdre leur pouvoir sur un peuple devenu trop intelligent ? Hors de question ! Juste avant sa conférence, Fringe disparait… Trop tard ! Car un prototype existe. Avec les « hommes noirs » et grâce à son intelligence supérieure il rassemble autour de lui des disciples… (suite…)

Laurie André – Spiridon le Muet

Laurie André - Spiridon le Muet - Bibliothèque numérique romande - Eugène Damblans Couverture Globe Trotter 253Laurie André – Spiridon le Muet : Le docteur Aristide Cordat, frais émoulu de l’école, inaugure en grande pompe sa maison, un merveilleux hôtel de l’avenue du Bois de Boulogne. Personne ne lui connaissait de fortune. Comment a-t-il fait? Les suppositions vont bon train. Peu de temps après la crémaillère, quelques privilégiés, invités à assister aux opérations médicales de trois «sujets» sont accueillis par le Dr Cordat et son collaborateur, le mystérieux baron Tasimoura, vêtus de blouses et casqués. Les opérations sont réalisées en un clin d’œil malgré la gravité des affections… L’humain peut-il obliger «l’autre, le non humain» à se plier à ses codes moraux? Jusqu’où la poursuite de la science trouve-t-elle ses limites? (suite…)