Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Crevel René – Êtes-vous fous ?

Crevel, René - Êtes-vous fous ? - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells photo Sylvie S.Crevel René – Êtes-vous fous ? Parce qu’il ne  comprend plus rien, il s’en va chez la voyante. Madame Rosalba le baptise Vagualame et lui prédit mariage avec une rouquine dont il aura un enfant bleu qui vivra trois minutes. Par contre, elle n’apprécie pas Yolande que rencontre Vagualame, blanche femme de glace, ni morte ni vivante, qui ne quitte jamais son fakir, son taureau d’appartement et son rat de cinquante kilos. Mais en février, l’oiseau de feu, qu’on l’appelle poumon, pleurésie ou fleur de sang, envoie Vagualame en Suisse sur une montagne froide, dans un «rucher à malade» avec son «balcon-alvéole» où, forcé au repos, il se voit mourir d’ennui. (suite…)

London Jack – Fille des Neiges

London Jack - Fille des Neiges - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Paysage hivernalLondon Jack – Fille des Neiges : Frona Welse revient chez elle après avoir achevé son éducation en Europe et aux États-Unis. Chez elle, c’est Dawson City au Klondike durant la ruée vers l’Or. Frona, femme libre, compétente et indépendante, sera entraînée dans une série d’aventures à rebondissements et surmontera les préjugés comme la nature hostile du Grand-Nord, mais hésitera entre deux hommes que tout oppose. (suite…)

Bainville Jacques – Le dix-huit brumaire

Bainville Jacques - Le dix-huit brumaire - Bibliothèque numérique romande - François Bouchot Le général Bonaparte au Conseil des Cinq-CentsBainville Jacques – Le dix-huit brumaire : Très bien documenté, Jacques Bainville nous fait revivre «comme si on y était» le coup d’État du 18 Brumaire qui permit à Napoléon de prendre la pouvoir. Un coup d’État que Napoléon voulait légal, constitutionnel et non violent. Tout ne s’est pas passé le 18 brumaire, d’ailleurs, qui fut en réalité une journée assez facile. (suite…)

Maeterlinck Maurice – La Vie des Termites

Maeterlinck Maurice - La Vie des Termites - Bibliothèque numérique romande - Scott Bauer Une brèche dans un nid de termites souterrains à FormoseMaeterlinck Maurice – La Vie des Termites : Ce sont les termites, ces autres insectes à l’organisation sociale complexe, que Maurice Maeterlinck nous présente bien des années après son essai sur La Vie des Abeilles. Quelle différence! Aveugles et sans défenses naturelles, les termites ont besoin de températures élevées (mais pas trop) et d’une atmosphère humide. Or les régions du globe où se sont développés ces rescapés du tertiaire (voire du primaire) sont arides. La termitière est donc un univers clos à l’atmosphère contrôlée qui projette au loin ses conduits souterrains. Architectes «de l’intérieur», condamnés à ne jamais voir leurs édifices, ils ravagent sans être remarqués les arbres ou maisons auxquels ils s’attaquent «du dedans». Des mécanismes biologiques (cultures de champignons ou bactéries intestinales), leur permettent de se nourrir de cellulose, universellement répandue. Alors, encore une fois, devant ce mode de vie complexe, instinct ou intelligence? (suite…)

Rosny J.-H. – La Luciole

Rosny J.-H. - La Luciole - Bibliothèques numérique romande - Illustration de de colorelIl.tumblr.com.Rosny J.-H. – La Luciole : Jean Savigny et son ami Philippe, deux Parisiens en résidence au Tessin, rencontrent quelques personnages hauts en couleur qui habitent un petit village au-dessus du lac de Lugano près de la frontière italienne, Tavesco : Un contrebandier et sa femme, le nihiliste slave Vacounine, un pêcheur, le professeur d’histoire Lampuniani et quelques autres figures typiques de ce coin de pays. Mais pour Savigny, la rencontre avec Desolina, la femme du contrebandier, est un vrai coup de foudre. (suite…)

Bernard Gabriel – Le Secteur fatal

Bernard Gabriel - Le Secteur fatal - Bibliothèque numérique romande - Abraham Ortelius Theatrum orbis terrarumBernard Gabriel – Le Secteur fatal : Quelque part, entre l’île Norfolk et l’archipel de Cook, se trouve un secteur fatal aux paquebots, cargos et steamers qui traversent ses eaux. Rien ne peut expliquer une telle épidémie de naufrages : ni la météo, ni aucun autre phénomène auquel attribuer ces disparitions. Les hypothèses les plus variées circulent dans les milieux informés : ancienne mines dérivant dans le secteur, sous-marin allemand pirate n’ayant pas accepté l’armistice de 1918, collisions, séismes… Henri Rochenave, financé par le richissime mécène Norbert Partrige, lance une mission d’exploration. Elle découvrira… (suite…)