Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Sand George – Histoire de ma vie (livre 4)

Sand George - Histoire de ma vie 4 - Bibliothèque numérique romande - G. Sand en costume masculin Musée du CarnavaletSand George – Histoire de ma vie (livre 4) : Les conflits récurrents avec son mari décident George Sand à quitter Nohant pour s’installer à Paris avec sa fille Solange, née en 1828. Luttant farouchement pour son indépendance financière, elle s’essaie à divers métiers : couture, traduction, mode, etc. Par économie mais aussi pour une plus grande liberté, elle adopte l’habillement masculin : redingote en gros drap gris, pantalon, gilet, chapeau et cravate de laine. Chaussée de solides bottes, elle parcourt Paris d’un bout à l’autre. Musées, concerts, théâtres, rencontres, elle est tout entière à cette nouvelle vie. Son premier livre, Indiana, écrit en 6 semaines, « sans théorie », est publié. Il est suivi de Valentine et de Lélia. G. Sand affronte la critique et les revers de la célébrité avec les importuns de tout poil. (suite…)

Stevenson Robert Louis – Les Gais Lurons

Stevenson Robert-Louis - Les Gais Lurons - Bibliothèque numériuque romande - Laura Barr-Wells Côte au nord de DumbardStevenson Robert Louis – Les Gais Lurons : Au temps de l’errance de Bonnie Prince Charlie Stuart dans les Highlands de l’ouest, le jeune Charles qui étudie à Édimbourg  va rendre visite à son oncle Gordon, un étrange marin retiré sur l’Île d’Arros Jay. Il vit chichement avec sa nièce Mary dans une petite maison qui surplombe les récifs. Dans la barque de Rorie, le domestique de Gordon, Charles est frappé par la peur du vieil homme qui ne cesse de scruter la mer, comme à la recherche de fantômes. Et que font là cette riche vaisselle et ces chandeliers qui détonnent dans la petite maison? Que s’est-il passé lors du récent naufrage du Christ-Anna? Et où se trouvent les trésors de l’Espiritu Santo, la vieille épave de la grande Armada? L’angoisse et le mystère vont croître dans l’incessant martellement du ressac, les voix changeantes du Roost et le mugissement intermittent des Gais Lurons, les plus mortels récifs de l’île… (suite…)

Tillier Claude – Mon Oncle Benjamin

Tillier Claude - Mon Oncle Benjamin - Bibliothèque numérique romande - image édition JLRTillier Claude – Mon Oncle Benjamin : «Mon oncle Benjamin était domicilié chez sa sœur, il avait cinq pieds dix pouces, portait une grande épée au côté, avait un habit de ratine écarlate, une culotte de même couleur et de même étoffe, des bas de soie gris de perle, et des souliers à boucles d’argent; sur son habit, frétillait une grande queue noire presque aussi longue que son épée, qui, allant et venant sans cesse, l’avait badigeonné de poudre, de sorte que l’habit de mon oncle ressemblait, avec ses teintes roses et blanches, à une brique sur champ écaillée. (suite…)

Braddon Mary Elizabeth – L’Héritage de Charlotte (tome 1)

Braddon Mary Elizabeth - L'Héritade de Charlotte 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Depuis la colline IIIBraddon Mary Elizabeth – L’Héritage de Charlotte (tome 1) : Avec Charlotte, découverte héritière de la succession Hayghart à la fin des volumes des Oiseaux de proie, on peut imaginer que l’histoire est achevée. Alors que viennent faire dans ce récit Gustave Lenoble, le normand, et son épouse anglaise dont on nous décrit la triste histoire? C’est que les oiseaux de proie n’ont pas renoncé à leurs projets. (suite…)

Sand George – Histoire de ma vie (livre 3)

Sand George - Histoire de ma vie (livre 3) - Bibliothèque numérique romande - Thomas Sully Portrait de George Sand en 1826Sand George – Histoire de ma vie (livre 3) : Prise dans le conflit entre sa grand-mère et sa mère, Aurore, souffre énormément. C’est la nature, la beauté de la campagne qui la sauvent du désespoir. À 13 ans, Aurore entre au couvent pour son éducation avec des jeune fille de  son milieu. Elle a 16 ans lorsque sa grand-mère est alarmée par les tendances mystiques de sa petite-fille et la retire du couvent pour la ramener à Nohant. «Désastre et douleurs», résume Aurore qui se met à des «lectures sérieuses» (Chateaubriand, Leibnitz, Rousseau). Après la mort de sa grand-mère, sa mère exige qu’elle revienne à Paris avec elle. Avec cette mère imprévisible, agitée et cruelle, Aurore est tentée par le suicide mais retrouve la joie de vivre à la campagne chez des amis. Elle fera ensuite la connaissance de Casimir Dudevant, qu’elle épousera en 1822 (elle a alors 18 ans). (suite…)

Gide André – Les Nourritures terrestres

Gide André - Les Nourritures terrestres - BNR ELG - Jean-Louis Glaussel CourseGide André – Les Nourritures terrestres : Cette oeuvre de jeunesse, longuement mûrie, est celle d’un «convalescent […] qui embrasse la vie comme quelque chose qu’il a failli perdre». Ni roman, ni essai, ni long poème en prose, cette œuvre inclassable est un peu tout cela à la fois. Dans les huit livres qui la composent, le narrateur, se réclamant d’un maître appelé Ménalque, s’adresse à un disciple qui répond au nom biblique de Nathanaël et qui représente le lecteur virtuel du texte. Le propos de l’ouvrage est donné dès l’Avertissement qui précède le premier livre: «Que mon livre t’enseigne à t’intéresser plus à toi qu’à lui-même, — puis à tout le reste plus qu’à toi.» (ELG) (suite…)