Rosny J.-H. – Nomaï, Amours lacustres

Rosny J.H. - Nomaï, Amours lacustres - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Le Grand SalanRosny J.-H. – Nomaï, Amours lacustres : Un homme, une femme… ou plutôt, deux hommes, une femme : une histoire vieille comme le monde… J.-H. Rosny nous transporte au pays des lacustres, chez les fils du Loup qui vivent sur les rives du Lac de Sang. Nomaï et Amreh s’aiment mais Rochs, le chef des guerriers, a négocié avec Zamm le chef du village et le père de Nomaï, la dot de celle-ci. Nomaï aura-t-elle son mot à dire ? Ce n’est pas la coutume. Mais il reste « l’épreuve de la nage »… La tendresse pouvait-elle exister aux âges farouches ?

Une courte nouvelle, un condensé de l’art de J.-H. Rosny à évoquer sa préhistoire et La Guerre du Feu dans laquelle en quelques pages, il met en scène un drame sanglant et une histoire d’amour. Quelle fut donc l’histoire du premier baiser de l’humanité ?

(suite…)

Christophe – La famille Fenouillard (1ère partie)

Christophe - La Famille Fenouillard 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells MaquetteChristophe – La famille Fenouillard (1ère partie : premiers voyages) : « Histoire aussi véridique que vraisemblable des voyages de la Famille Fenouillard, où l’on verra comme quoi, à la suite de plusieurs crises gouvernementales et intestines, M. Fenouillard perdit successivement de nombreux chapeaux, mais conserva son parapluie. – Ouvrage destiné à donner à la jeunesse française le goût des voyages. »

Dans cette première partie, le lecteur verra la famille Fenouillard s’essayer à plusieurs voyages, de Paris aux bains de mer, puis de Saint-Malo au Havre, mais avec des fortunes diverses. Quant au parapluie…

Téléchargements (env. 5 Mo) : ePUB – PDF – PDF A5 – PDF (facsimilé) – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT (9,5 Mo)

Vance Louis-Joseph – Le Loup solitaire

Vance Louis-Joseph - Le Loup solitaire - Bibliothèque numériqeu romande - Camille Pissarro Le Boulevard Montmartre de nuitVance Louis-Joseph – Le Loup solitaire : Qui donc est Marcel, devenu Michael mais surtout « Le Loup solitaire » ? Un homme brillant, un caméléon prompt à changer de peau, de lieu, aussi souple qu’un félin, discret, efficace et ne laissant rien au hasard. On pense immédiatement à Arsène Lupin et on se délecte de ses prouesses pas toujours très légales mais si palpitantes. C’est alors la Meute, un puissant syndicat de malfaiteurs s’intéresse à lui … Une empoignade sans pitié et sans concession s’engage. Y aura-il un vainqueur ? On le suit avec régal dans ce qui est à la fois une traque et un jeu du chat et de la souris ; jusqu’au bout il semble gagner, puis perdre ou… et on se laisse charmer avec lui par celle qui finalement gagnera tout, la seule qui ouvrira le cœur de Michael Lanyard et le transformera pour son plus grand bonheur. Malin comme un singe dit-on, voilà bien un raccourci qui sied à ce personnage. Et pour maintenir le suspense, l’ultime instant sera l’unique occasion pour lui d’être surpris et nous, de le voir ainsi pris à son propre jeu !

(suite…)

Bove Emmanuel – Mes Amis

Bove Emmanuel - Mes Amis - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton Scène de rueBove Emmanuel – Mes Amis : « Mon imagination crée des amis parfaits pour l’avenir, mais, en attendant, je me contente de n’importe qui. »

Premier roman d’Emmanuel Bove (1898-1945) et premier succès, en 1924. Grâce à Colette, qui, la première, reconnaîtra son talent. La force de ce récit réside dans son style dépouillé – des phrases courtes, limpides, apparemment anodines et dénuées d’émotion, mais en fait très percutantes, et à l’humour noir débarrassé de toute illusion. Victor Bâton, un homme seul, silencieux, de retour de la guerre avec une infirmité, vit à Paris dans une chambre misérable. Sa quête d’amis occupe ses journées jusqu’à l’obsession. Il se promène beaucoup, réfléchit à la vie, à l’amitié, à l’amour et rencontre effectivement plusieurs personnages colorés. Des hommes : Henri Billard, égoïste intéressé par l’argent de Victor, Neveu le marinier désespéré, Henri Lacaze riche bourgeois faisant la charité. Et des femmes aussi : Lucie Dunois patronne de bistrot et maîtresse occasionnelle, Blanche chanteuse de cabaret. Tous pourraient devenir ses amis… mais ils sont la plupart du temps plus intéressés par eux-mêmes que par le narrateur, qui se retrouve à chaque fois seul et déçu après ces rencontres.

(suite…)

Flaubert Gustave – Madame Bovary

Flaubert Gustave - Madame Bovary - ELGFlaubert Gustave – Madame Bovary : « Emma Rouault, fille d’un riche fermier, a été élevée dans un couvent. Elle rêve d’une vie mondaine comme les princesses des romans à l’eau de rose dans lesquels elle se réfugie pour rompre l’ennui. Elle devient l’épouse de Charles Bovary, qui, malgré de laborieuses études de médecine, n’est qu’un simple officier de santé. Emma est déçue de cette vie monotone. L’invitation au bal du marquis d’Andervilliers lui redonne la joie de vivre. Lorsque Emma attend un enfant, son mari décide de quitter la ville de Tostes et de s’installer à Yonville. Emma fait la connaissance des personnalités locales : le pharmacien progressiste et athée Homais ; le curé Bournisien ; Léon Dupuis, clerc du notaire Guillaumin ; le libertin Rodolphe Boulanger, propriétaire du château de la Huchette.

Emma est déçue par la naissance de la petite Berthe, puisqu’elle aurait préféré mettre au monde un garçon. Elle s’enlise dans l’ennui et perd tout espoir d’une vie meilleure. Elle n’éprouve plus aucun amour pour Charles, qui pourtant ne lui veut que du bien. Elle ne parvient pas non plus à apprécier sa fille, qu’elle trouve laide et qu’elle confie à Mme Rollet. Elle laisse libre cours à ses dépenses luxueuses chez son marchand d’étoffes, M. Lheureux. Elle repousse les avances de Rodolphe et de Léon, puis elle finit par céder. Ses amants sont vite lassés du sentimentalisme exacerbé de la jeune femme qui rêve de voyages et de vie trépidante. Emma a accumulé une dette envers M. Lheureux, qui exige d’être remboursé. Les amants d’Emma ont refusé de lui prêter de l’argent. Emma se suicide par désespoir. Charles meurt de chagrin. À la mort de ses parents, Berthe est confiée à une tante, pauvre, et qui l’envoie travailler dans une filature de coton pour subsister financièrement.  M. Homais vient de recevoir la croix d’honneur. » (Wikipédia)

Édité par le Groupe des ebooks libres et gratuits.

Téléchargements : ePUB – PDF – MobipocketDOC/ODT

Chateaubriand – Mémoires d’Outre-tombe (tome premier)

Chateaubriand - Mémoires d'Outre-tombe 1 - Bibliothèque numérique romande - Philippe Alès Tombe de Chateaubriand à Saint-MaloChateaubriand – Mémoires d’Outre-tombe (tome premier) : Le premier tome comprend les pages les plus célèbres des Mémoires d’Outre-tombe. Chateaubriand y évoque avec une poésie teintée de mélancolie son enfance libre et sauvage, entre Saint-Malo et l’austère château de Combourg, dominé par la figure taciturne de son père. Il relate avec une grande vivacité son éducation aux collèges de Dol, Rennes et Dinan, sa formation d’officier et sa présentation au roi Louis XVI, à Versailles. Adepte de la philosophie des Lumières et fervent disciple de Rousseau, le jeune vicomte fréquente les salons parisiens et assiste aux premiers sursauts de la Révolution. Le défilé de têtes empalées sur des piques suscite chez lui un changement idéologique : «j’eus horreur des festins de cannibales, et l’idée de quitter la France pour quelque pays lointain germa dans mon esprit.» Le 8 avril 1791, à l’âge de vingt-deux ans, il embarque pour l’Amérique, avec l’intention d’explorer le passage du Nord-Ouest. En réalité, il n’ira guère plus loin que les chutes du Niagara et n’atteindra jamais la Floride ni la Louisiane (quoi qu’il en dise !). À la nouvelle de l’arrestation de la famille royale, il fait demi-tour et regagne la France le 2 janvier 1792.

(suite…)

Pin It on Pinterest