Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Combe T. – Les Enquêtes de François Lecamp détective aveugle

Combe T. - Les Enquêtes de François Lecamp détective aveugle - Bibliothèque numérique romande - anonyme The Light that failedCombe T. – Les Enquêtes de François Lecamp détective aveugle (La Bague à trois chatons, Le Caniche noir, Le Billet de loterie, Louise) : Blessé de guerre, François Lecamp a perdu la vue. Rendu à la vie civile, chez lui, il ne s’habitue pas, se sent inutile et dépendant de son épouse. Rien ne l’intéresse plus… Et voilà que, par hasard, il découvre pendu au cou d’une petite fille qui l’a ramassée dans sa rue, une monture de prix vidée de ses pierres, celle d’une Bague à trois chatons. Il cherche l’origine de cette bague et…trouve, non sans quelques rebondissements ! Mais cette enquête en amène d’autres… (suite…)

Ramuz Charles Ferdinand – Nouvelles

Ramuz Charles Ferdinand - Nouvelles - Bibliothèque umérique romande - Laura Barr-Wells Paysage du Gros-de-VaudRamuz Charles Ferdinand – Nouvelles : Dans ce recueil de Nouvelles, on retrouve un condensé des thèmes abordés par l’auteur dans ses romans et un condensé de son style d’écriture, lapidaire parfois, mais poétique toujours.  La plupart des nouvelles répondent à ce besoin de faire cohabiter la nature, les paysages changeants et éphémères avec la dure réalité de la vie et des corps. (suite…)

Combe T. – Fiancés

Combe T. – Fiancés - Bibliothèque numérique romande - Chaurel Paysage sagnardCombe T. – Fiancés : Deux histoires des « Hauts » neuchâtelois, deux amours contrariées, sur fond de vie villageoise narrée avec la fine observation psychologique de T. Combe. On craint pour les amoureux mais, comme dans toute histoire d’amour, tout finira bien ! Mais ces deux nouvelles sont aussi bien plus. Avec des personnages attachants depuis le « mège » (guérisseur) Job jusqu’à Esther la couturière, Julie, Julien, et tous les autres, ou avec, encore, les « vilains », comme la tante Judith et la famille de riches paysans ladres, vous assisterez à la représentation de la troupe théâtrale du village, vous ferez votre marché avec madame Mathey ou vous vous promènerez dans les rue du village alors que, sur les bancs adossés aux façades, les habitants se détendent du travail de la journée… (suite…)

Staël-Holstein Germaine de – Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise (partie 4-6)

Staël-Holstein Germaine de - Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise 4-6 - Bibliothèque numérique romande - François Bouchot Le général Bonaparte au Conseil des Cinq-Cents, à Saint Cloud, 10 novembre 1799Staël-Holstein Germaine de – Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise (partie 4-6) : « J’ai quatre ennemis, disait Napoléon, la Prusse, la Russie, l’Angleterre et Mme de Staël. » Cette célèbre boutade en dit long sur une intellectuelle hors du commun qui fut non seulement à l’avant-garde du romantisme français, mais un écrivain engagé, une des pionnières du libéralisme et la plus farouche opposante au régime de censure du Premier Empire.

Entamées sur le tard, à partir de 1812-1813, alors que Mme de Staël était encore en exil en Angleterre, les Considérations représentent le testament d’une femme qui fut, avec Chateaubriand, l’un des grands témoins de son temps. L’auteure y traque le despotisme sous toutes ses formes, pointe du doigt l’absolutisme de l’ancien régime aussi bien que les débordements des jacobins et dénonce avec une égale vigueur l’atteinte à la liberté de la presse sous Napoléon. (suite…)

Staël-Holstein Germaine de – Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise (parties 1-3)

Staël-Holstein Germaine de - Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise  1-3 - Bibliothèque numérique romande - Jean-Pierre Houël La Prise de la BastilleStaël-Holstein Germaine de – Considérations sur les principaux événemens de la révolution françoise (parties 1-3) : « Née le 22 avril 1766, rue de Cléry, à Paris, Anne Louise Germaine Necker avait huit ans lorsque Louis XVI fut couronné et vingt-six au moment où tomba la tête de Louis Capet. C’est dire qu’elle a déroulé ses années d’enfance et de jeunesse au crépuscule de l’Ancien Régime et au cœur de la Révolution. » (Winock 15) En 1789, Germaine Necker de Staël a donc vingt-trois ans. Issue de la classe bourgeoise, fille unique du banquier genevois Jacques Necker, directeur des Finances de Louis XVI, elle est depuis trois ans l’épouse du baron Magnus de Staël-Holstein, ambassadeur de Suède, de 27 ans son aîné. Bien que ce mariage de raison lui ait apporté son titre de noblesse, elle a conscience d’appartenir depuis toujours à cette aristocratie de l’esprit qui fait d’elle une authentique héritière des Lumières. (suite…)

Ramuz Charles Ferdinand – La Séparation des races

Ramuz Charles Ferdinand - La Séparation des races - Bibliothèque numérique romande - Chaurel Massif des Diablerets vu du PillonRamuz Charles Ferdinand – La Séparation des races : C’est la fin de l’été sur un haut alpage valaisan. De part et d’autre de la montagne, qui marque la frontière des langues, des religions et des coutumes, les hommes s’activent avant de faire redescendre le bétail pour l’hiver. Firmin, un berger romand, se souvient qu’il y a longtemps, « ceux de l’autre côté » leur avait pris un morceau de pâturage. L’alcool aidant, il fomente le projet d’enlever Frieda, une jeune fille qui vit sur l’alpage du côté alémanique. (suite…)