Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Gos Charles – Voyage de Saussure hors des Alpes

Gos Charles - Voyage de Saussure hors des Alpes - Bibliothèque numérique romande - Côte varoise Laura Barr-WellsGos Charles – Voyage de Saussure hors des Alpes : Nous connaissons l’ascension de de Saussure au Mont-Blanc et les récits de ce montagnard féru de géologie et d’observations scientifiques sur plusieurs sommets alpins. Mais, nous interroge Charles Gos, que savons-nous de ses pérégrinations « ailleurs », hors des Alpes ? Et de nous proposer un de ses voyages dans le Piémont puis, en longeant la côte méditerranéenne de Gênes à Marseille, et en remontant le Rhône, dans une version de ses « Voyages », élaguée d’une partie des observations scientifiques. (suite…)

Reymond Lucien – L’Émigrée

Reymond Lucien - L'Émigrée - Bibliothèque numérique romande - Pmau Vu du Mont d'Or, quelques brumes montent de la forêt du Risoux CC-BY-SAReymond Lucien – L’Émigrée : Le Jura vaudois et suisse a accueilli, à plusieurs époques, des fugitifs français, que ce soit des guerres de religion (Languedoc, révocation de l’édit de Nantes) ou, plus tardivement, comme ici, lors de la révolution française. C’est ce que nous narre Lucien Reymond alors que, en 1793, la révolution française était en marche : période difficile pour la noblesse et l’aristocratie française qui, non seulement perd ses privilèges, mais se fait aussi pourchasser. Certains se dirigent vers la Suisse. C’est le cas notamment de deux nobles qui font appel à Louis Panier, dit le grand Louis, pour les aider à échapper à leurs poursuivants et franchir la chaîne du Risoux jusqu’à la frontière suisse. Contrebandier expérimenté, le grand Louis connaît parfaitement la région et toutes les finesses du métier afin d’échapper aux ruses de la police et des douaniers. Voici donc nos deux fugitifs et le grand Louis partis pour une expédition riche en péripéties. (suite…)

Rousseau Jean-Jacques – Essai sur l’origine des langues

Rousseau Jean-Jacques - Essai sur l'origine des langues - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Pintures aboridènesRousseau Jean-Jacques – Essai sur l’origine des langues: Contrairement à ce que son titre pourrait laisser supposer, l’Essai sur l’origine des langues n’est pas un ouvrage de linguistique comparée, mais une réflexion philosophique, esthétique et politique sur l’origine d’une langue « première », une langue dont le surgissement serait non point situé dans le temps, mais consubstantiel à cet «état de nature» que Rousseau définit dans son Discours sur l’origine de l’inégalité. Prenant le contre-pied des théories dominantes sur la parole humaine, Rousseau affirme dès le deuxième chapitre «Que la première invention de la parole ne vient pas des besoins, mais des passions». Or, cette langue originelle est douée d’une éloquence aussi bien affective que morale. (suite…)

Combe T. – Le Vara

Combe T. - Le Vara - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. livres dans une vitrineCombe T. – Le Vara : Un professeur à la retraite et à la recherche d’une occupation décide de créer une langue internationale. Appuyé de sa cousine qui se prend au jeu- et qui n’est pas insensible à son cousin – il passe de nombreuses heures à des recherches linguistiques et à l’invention d’une grammaire et d’un vocabulaire où puisse se retrouver la plupart des langues. (suite…)

Favre Louis – La Fille du Taupier

Favre Louis - La Fille du Taupier - Bibliothèque numérique romande - illustration de couverture de l'édition de 1905Favre Louis – La Fille du Taupier : La vie n’est pas très réjouissante pour le père Lebel, taupier de profession. Sa femme, la Zabeau, est clouée au lit, paralysée depuis trois ans. Lucie, sa fille unique, partie travailler en Russie, cherchant ainsi à s’éloigner de Sylvain Rappo, un prétendant insistant, et de la pression de ses parents qui verraient d’un bon œil un mariage avec Sylvain. Sylvain est jeune, beau et très riche. C’est aussi un buveur et fêtard invétéré. (suite…)

Favre Louis – Le Cloutier de Noiraigue

Favre Louis – Le Cloutier de Noiraigue - Bibliothèque numérique romande - Ludovic Péron L’Areuse à Noiraigue (Licence CC BY-SA 3.0).Favre Louis – Le Cloutier de Noiraigue : En 1770, Jonas Perret, un jeune de Noiraigue, fils de cloutier et de charbonnier, quitte son village pour cherche fortune. Il trouve un emploi subalterne dans une opulente maison de Florence. «À force d’intelligence et d’application», il se fait remarquer et finit par devenir l’associé du patron et épouser sa fille. Dix ans plus tard, dévoré par le mal du pays, il organise un voyage à Noiraigue avec son épouse. La jeune florentine débarque ainsi au pied du cirque du Creux-du-Van. Elle y découvre le climat, le patois et les coutumes du pays qui lui semblent parfois bien bizarres. Le couple engage comme «fournisseur»  et factotum  Daniel Ducommun, un jeune pêcheur du village, amoureux d’Olympe Vuille, la fille d’un riche paysan sagnard qui repousse ses avances au profit d’un vieux pingre extrêmement riche. Les Perret feront tout en leur pouvoir pour réunir ces amoureux mais se heurtent à de vives résistances. (suite…)