Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Tasso Torquato (Le Tasse) – La Jérusalem délivrée (tome 2)

Tasso Torquato (Le Tasse) - La Jérusalem délivrée 2 - Bibliothèque numérique romande - Paolo Domenico Finoglia Tancrède affronte ClorindeTasso Torquato (Le Tasse) – La Jérusalem délivrée (tome 2) : Les dix derniers chants de la Jérusalem délivrée voient les exploits de Clorinde, tuée par son amoureux/ennemi Tancrède ; elle meurt dans ses bras. Mais le grand rôle est tenu par Armide. Après que Renaud ait délivré les chevaliers qu’elle avait ravis, captivée par lui, elle le capture et, pour jouir de leurs amours, le conduit dans un château enchanté à l’autre bout du monde. Mais la magie l’arrache à Armide qu’il laisse désespérée et furieuse (chants XV et XVI). Armide, pour se venger, rejoint l’armée du Soudan d’Égypte et, jouant à l’envers la scène de séduction qui, au chant IV, avait répandu la discorde chez les chrétiens, se promet à celui qui tuera Renaud. (suite…)

Tasso Torquato (Le Tasse) – La Jérusalem délivrée (tome1)

Tasso Torquato (Le Tasse) - La Jérusalem délivrée 1 - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells Illustration François Boucher Renaud et Armide (détail)Tasso Torquato (Le Tasse) – La Jérusalem délivrée (tome 1) (Suite ferraraise vol. 7) : Oublions que le Tasse a désavoué et renié sa Jerusalem délivrée, oublions le poète maudit, oublions l’Arioste, oublions la longue guerre du roman et de l’épopée, oublions Goethe et Byron, oublions Chateaubriand et les croisades…oublions tout et lisons la Jérusalem. À Ferrare, une génération après l’Arioste, deux après Boiardo, nous retrouvons l’univers merveilleux de la littérature chevaleresque qu’ils ont illustré : des guerriers enragés ; des combats aussi sanglants qu’héroïques ; des femmes d’épée (la pâle Gildippe et la flamboyante Clorinde) ; une enchanteuse ravissante (dans les deux sens du mot) ; des magiciens et des esprits malfaisants (Ismen, diables) ou bienfaisants (ermites, anges) ; des miracles infernaux et célestes à foison ; l’inévitable (faux) ancêtre de la maison d’Este (Renaud, à la fois Achille et Roger)… (suite…)

Pulci Luigi – Morgant le géant (tome 2)

Pulci Luigi - Morgant le géant 2 - Bibliothèque numérique romande - Anonyme illustration de l'édition de 1529Pulci Luigi – Morgant le géant (tome 2) (Suite ferraraise vol. 2) : Ce tome 2 contient la suite et la fin de Morgant le géant (chapitres 44/134 de l’édition française de 1529) : ce nouveau cycle d’aventures et de trahisons se termine par l’apocalypse de Roncevaux. Roland, prisonnier de l’Émir de Perse, est secouru par Renaud et les autres barons. Trahis par le Soudan, le Grand Seigneur de l’Orient, ils prennent Babylone et les péripéties se multiplient. Outre les habituels tyrans, lions, dragons, géants démesurés, et belles princesses (Rosemonde, Lucienne, Anthée), il y a un centaure, une baleine enragée, une sorcière d’Enfer, des amazones… Et l’immense Morgant est tué par une petite bête. (suite…)

Pulci Luigi – Morgant le géant (tome 1)

Pulci Luigi - Morgant le géant 1 - Bibliothèque numérique romande - illlustration édition 1625Pulci Luigi – Morgant le géant (tome 1)  (Suite ferraraise vol. 1) : Le florentin Luigi Pulci (1432-1484) fut de ces hommes facétieux et mordants qui amusaient Laurent de Médicis (Lorenzo il Magnifico) et dont Savonarole fit brûler les œuvres. Le burlesque Morgante ressemble à ce qu’aurait écrit Rabelais s’il avait voulu raconter les aventures des Paladins de Charlemagne : un géant truculent armé d’un battant de cloche ; des héros farceurs, paillards et souvent grossiers ; des digressions pseudo-érudites ; un empereur stupide et rimbambito ; un archi-traître inlassable… (suite…)

Ariosto Ludovico (L’Arioste) – Roland furieux (tome2)

Ariosto Ludovico (L'Arioste) - Roland furieux (tome2) - Bibliothèque numérique romande - Fleur de Lys regardant Roland et Rodomont luttant sur un pontGiuseppe Bisi Ariosto Ludovico (L’Arioste) – Roland furieux (tome2) (Suite ferraraise, vol. 6) : Ce tome rassemble les volumes 3 et 4 de la traduction du Roland furieux d’Arioste (1532) par Francisque Reynard (1880). Son thème dominant est la folie amoureuse : Celle de Roland s’affirme de façon spectaculaire et invincible après qu’il ait perdu tout espoir d’attraper Angélique. Sa fureur est tellement irréductible que, pour lui mettre fin, l’auteur doit transformer en super-héros l’insignifiant Astolphe : avec l’aide de St Jean l’évangéliste et de nombreux miracles, Astolphe va aux enfers, au paradis et sur la lune, conquiert l’Afrique, écrase les Sarrasins, retrouve Roland et lui rend la raison. (suite…)

Ariosto Ludovico (L’Arioste) – Roland furieux (tome 1)

Ariosto Ludovico (L'Arioste) - Roland furieux (tome 1) - Bibliothèque numérique romande - Ingres Roger délivrant AngéliqueAriosto Ludovico (L’Arioste) – Roland furieux (tome 1) (Suite ferraraise volume 5) (Illustrations de Gustave Doré) : Laissez-vous captiver par ce kaléisdoscope ! Quoiqu’ancien (1516), il fonctionne ! La rare beauté d’Angélique, princesse de Chine, provoque une étrange érotomanie parmi les paladins de Charlemagne et les super-héros sarrasins. Ils se la disputent à d’innombrables reprises,  se donnant de grands coups de lance et d’épée. Pendant que les chasseurs se battent, la proie s’enfuit, aidée parfois d’un peu de magie. Comme pour les décevoir, elle s’éprend, par accident, de Médor, un sarrasin mineur. Roland, rencontrant les traces de leur passion réciproque, devient fou furieux. Il erre à travers le monde, détruisant tout et tous. (suite…)

Pin It on Pinterest