Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Dumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 3)

Dumas Alexandre - Le Comte de Monte-Cristo 3 - ELGDumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 3) : Voici un des romans les plus connus de Dumas: Edmond Dantès, envoyé en prison suite à une machination, va revenir après de longues années d’incarcération au château d’If, pour se venger de ceux qui ont monté ce complot contre lui…

« Le livre raconte comment, au début du règne de Louis XVIII, le 24 février 1815, jour où Napoléon quitte l’île d’Elbe, Edmond Dantès, jeune marin de dix-neuf ans, second du navire Le Pharaon débarque à Marseille pour s’y fiancer le lendemain avec la belle Catalane Mercédès. Trahi par des « amis » jaloux, il est dénoncé comme conspirateur bonapartiste et enfermé dans une geôle du château d’If, au large de Marseille. Après quatorze années, d’abord réduit à la solitude et au désespoir puis régénéré et instruit en secret par un compagnon de captivité, l’abbé Faria, il réussit à s’évader et prend possession d’un trésor caché dans l’île de Montecristo dont l’abbé, avant de mourir, lui avait signalé l’existence. Riche et puissant désormais, Dantès se fait passer pour divers personnages, dont le comte de Monte-Cristo, et entreprend méthodiquement de se venger de ceux qui l’ont accusé à tort et fait emprisonner, et de garantir le bonheur et la liberté aux rares qui lui sont restés fidèles. » (Wikipédia)

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits (Édition Feedbooks pour l’ePUB)

Téléchargements : ePUB – PDF – Mobipocket – HTML – DOC/ODT

Dumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 2)

Dumas Alexandre - Le Comte de Monte-Cristo 2 - ELGDumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 2) : Voici un des romans les plus connus de Dumas: Edmond Dantès, envoyé en prison suite à une machination, va revenir après de longues années d’incarcération au château d’If, pour se venger de ceux qui ont monté ce complot contre lui…

« Le livre raconte comment, au début du règne de Louis XVIII, le 24 février 1815, jour où Napoléon quitte l’île d’Elbe, Edmond Dantès, jeune marin de dix-neuf ans, second du navire Le Pharaon débarque à Marseille pour s’y fiancer le lendemain avec la belle Catalane Mercédès. Trahi par des « amis » jaloux, il est dénoncé comme conspirateur bonapartiste et enfermé dans une geôle du château d’If, au large de Marseille. Après quatorze années, d’abord réduit à la solitude et au désespoir puis régénéré et instruit en secret par un compagnon de captivité, l’abbé Faria, il réussit à s’évader et prend possession d’un trésor caché dans l’île de Montecristo dont l’abbé, avant de mourir, lui avait signalé l’existence. Riche et puissant désormais, Dantès se fait passer pour divers personnages, dont le comte de Monte-Cristo, et entreprend méthodiquement de se venger de ceux qui l’ont accusé à tort et fait emprisonner, et de garantir le bonheur et la liberté aux rares qui lui sont restés fidèles. » (Wikipédia)

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits (Édition Feedbooks pour l’ePUB)

Téléchargements : ePUB – PDF – Mobipocket – HTML – DOC/ODT

Dumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 1)

Dumas Alexandre - Le Comte de Monte-Cristo 1 - ELGDumas Alexandre – Le Comte de Monte-Cristo (tome 1) : Voici un des romans les plus connus de Dumas: Edmond Dantès, envoyé en prison suite à une machination, va revenir après de longues années d’incarcération au chateau d’If, pour se venger de ceux qui ont monté ce complot contre lui…

« Le livre raconte comment, au début du règne de Louis XVIII, le 24 février 1815, jour où Napoléon quitte l’île d’Elbe, Edmond Dantès, jeune marin de dix-neuf ans2, second du navire Le Pharaon débarque à Marseille pour s’y fiancer le lendemain avec la belle Catalane Mercédès. Trahi par des « amis » jaloux, il est dénoncé comme conspirateur bonapartiste et enfermé dans une geôle du château d’If, au large de Marseille. Après quatorze années, d’abord réduit à la solitude et au désespoir puis régénéré et instruit en secret par un compagnon de captivité, l’abbé Faria, il réussit à s’évader et prend possession d’un trésor caché dans l’île de Montecristo dont l’abbé, avant de mourir, lui avait signalé l’existence. Riche et puissant désormais, Dantès se fait passer pour divers personnages, dont le comte de Monte-Cristo, et entreprend méthodiquement de se venger de ceux qui l’ont accusé à tort et fait emprisonner, et de garantir le bonheur et la liberté aux rares qui lui sont restés fidèles. » (Wikipédia)

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits (Édition Feedbooks pour l’ePUB)

 Téléchargements : ePUB – PDF – Mobipocket – HTML – DOC/ODT

Chavannes Édouard – Du rôle social de la littérature chinoise

Chavannes Édouard - Du rôle social de la littérature chinoise - Bibliothèque numérique romandeChavannes Édouard – Du rôle social de la littérature chinoise : Emmanuel‑Édouard Chavannes, un sinologue français renommé, est né le 5 octobre 1865 à Lyon, d’une famille originaire de Charmoisy, à deux lieues au sud de Thonon. La religion réformée fut introduite dans cette région, en 1536, par les Bernois* et, à la fin du siècle, Charles‑Emmanuel de Savoie expulsa les protestants. Il est probable que parmi eux se trouvait Bernard Chavannes, qui aborda à Territet, dans la paroisse de Montreux, en 1602 et fut admis à la naturalisation. En descendent les membres actuels de la famille dont Édouard‑L., un botaniste lausannois et grand-père d’Édouard Chavannes.

Le texte que nous vous proposons est celui de sa leçon d’ouverture faite au Collège de France le 5 décembre 1893 : « Une littérature nous apparaît comme un ensemble de forces qui exercent une action puissante sur les esprits des hommes ; il importe de mesurer cette influence pour déterminer quel rôle elle joue dans l’immense concours de causes qui produisent un état social. C’est à ce second point de vue que nous considérerons les œuvres littéraires chinoises. […] Les Chinois paraissent bien avoir raison lorsqu’ils attribuent à leur littérature une influence moralisatrice. Les vertus essentielles que nous leur reconnaissons sont celles mêmes que leurs classiques exaltent le plus […]

Le loyalisme dont les Chinois font preuve, la vénération qu’ils ont pour leur souverain est d’accord avec cette théorie du droit divin de la monarchie qui est un des principaux éléments de leur philosophie de l’histoire. […] La famille n’est pas moins fortement constituée que l’État : elle repose aussi sur l’acceptation tacite d’une autorité supérieure, celle du père. Ici encore les faits et la littérature se répondent. On ne trouverait pas dans les classiques un seul texte qui excuserait l’adultère, pas un qui absoudrait le fils irrespectueux. Les rapports entre père et fils tels que nous les représente trop souvent Molière n’exciteraient chez un Chinois que l’indignation. […] Enfin chaque individu a été habitué, par les leçons mêmes qu’il a reçues dans l’école, à observer les règles d’une politesse minutieuse. […] Cet empire que les Chinois ont sur eux-mêmes est une des qualités qui frappent le plus un étranger. Tse Lou, disciple de Confucius, tombant blessé à mort sur le champ de bataille, rattacha la jugulaire de son casque pour expirer avec décence. […] L’histoire chinoise abonde en récits de beaux trépas inspirés uniquement par le désir qu’on a de ne pas déroger à ce qu’on se doit à soi-même. S’il est vrai que la vie ne soit que la méditation de la mort, il faut avouer que les livres qui rendent l’homme capable de se sacrifier avec une telle dignité sont bien aussi ceux qui sont le plus aptes à ennoblir son existence. La littérature chinoise, par sa diffusion, sa durée, son influence dans tous les domaines de la pensée et tous les actes de la vie, a donc été la grande éducatrice de la nation. »

Il est accompagné d’une biographie d’Édouard Chavannes écrite par Henri Cordier.

(Ces deux ouvrages ont été édités par Chine Ancienne www.chineancienne.fr. )

*Pour plus de détails sur l’occupation bernoise du Chablais savoyard, voir de James Fazy, Jean d’Yvoire au Bras de Fer (éd. de la BNR).

Téléchargements :  Du rôle social de la littérature chinoise : ePub – PDFword
Biographie d’Édouard Chavannes par Henri Cordier : PDF – word

Dieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse (1ère partie)

Dieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse (1ère partie) - Bibliothèque numérique romandeDieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse, Première partie : Tous les chemins mènent en Perse.

Marseille, février 1881. L’archéologue française Jane Dieulafoy (1851-1916) embarque avec son mari, ingénieur des ponts et chaussées, pour un fabuleux voyage exploratoire à travers la Turquie, l’Arménie, la Géorgie, l’Iran et l’Irak actuels. Leur but : étudier l’influence artistique de l’Orient sur l’art du Moyen Âge. Leur périple durera plus d’une année et les amènera notamment à la cité antique de Suse, où ils pratiqueront les premières fouilles archéologiques européennes.

Elle voyage habillée en homme, cheveux coupés très courts. Elle tient un journal de bord, extrêmement détaillé et vivant. Tout l’intrigue et la fascine. Malgré les nombreux incidents, maladies et inconforts du voyage, elle garde intacts son sens de l’humour et son enthousiasme. Les anecdotes sont piquantes, et leur situation parfois périlleuse. Son matériel photographique intrigue et lui permet de rencontrer de nombreuses personnes dont elle fait le portrait, du simple muletier aux hauts personnages de la cour du Shah. Parlant le persan, elle obtient même la permission de pénétrer dans les « andaruns » (espaces privés réservés aux femmes dans les maisons persanes). Mais elle photographie également les monuments, les ruines, les costumes, les scènes de la vie quotidienne – un riche témoignage historique que les gravures de la présente édition rendent à merveille. La première partie de son Journal nous emmène de Marseille à Téhéran.

Téléchargements (env. 3,5 Mo) : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML  – word-ODT