Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Braddon Mary Elizabeth – L’Héritage de Charlotte (tome 1)

Braddon Mary Elizabeth - L'Héritade de Charlotte 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Depuis la colline IIIBraddon Mary Elizabeth – L’Héritage de Charlotte (tome 1) : Avec Charlotte, découverte héritière de la succession Hayghart à la fin des volumes des Oiseaux de proie, on peut imaginer que l’histoire est achevée. Alors que viennent faire dans ce récit Gustave Lenoble, le normand, et son épouse anglaise dont on nous décrit la triste histoire? C’est que les oiseaux de proie n’ont pas renoncé à leurs projets. (suite…)

Braddon Mary Elizabeth – Les Oiseaux de proie (tome 2)

Braddon Mary Elizabeth - Les Oiseaux de proie - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Depuis la colline 2Braddon Mary Elizabeth – Les Oiseaux de proie (tome 2) : Charlotte quitte Londres pour rendre visite à son oncle dans le comté d’York. Valentin, lui, ne la voit guère, pris par ses activités mais une enquête l’amène précisément dans la région. Charlotte et lui, dans la ferme de l’oncle, tombent sur une vieille bible où sont notés mariages et naissances de la famille. L’oncle raconte ce qu’il sait et Valentin comprend que Charlotte est l’héritière du riche révérend John Haygarth décédé intestat. Les amoureux se confient au beau-père de Charlotte, le machiavélique Philippe Sheldon… (suite…)

Braddon Mary Elizabeth – Les Oiseaux de proie (tome 1)

Braddon Mary Elizabeth - Les Oiseaux de proie 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Depuis la collineBraddon Mary Elizabeth – Les Oiseaux de proie (tome 1) : Dans cette histoire d’héritage romantique, découvrez les amoureux, Charlotte et Valentin. Découvrez aussi Les Oiseaux de proie, qui cerclent autours de riches héritages. Diana, l’amie de Charlotte au pensionnat devenue sa demoiselle de compagnie est protégée par Valentin, un ami qui vient la rejoindre à Londres. Il rencontre Charlotte. (suite…)

Poe Edgar Allan – Histoires extraordinaires

Poe Edgar Allan - Histoires extraordinaires - Bibliothèque numérique romande - Hiéronimus Bosch - Détail du Jardin des délicesPoe Edgar Allan – Histoires extraordinaires : Illustrées par Wögel, préfacées et traduites par Baudelaire, qui était un grand admirateur de l’Américain E.A. Poe, ces treize histoires sont à la croisée du roman policier (Double assassinat de la rue Morgue, La lettre volée), du canular journalistique (Le Canard au ballon, Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfall), et du récit fantastique (Une descente dans le Maelström). Dans son introduction, Baudelaire nous entraîne tout de suite dans l’ambiance sombre et glauque si caractéristiques de ces Histoires hantées par la mort et ses mystères: «Edgar Poe aime à agiter ses figures sur des fonds violâtres et verdâtres où se révèlent la phosphorescence de la pourriture et la senteur de l’orage. La nature dite inanimée participe de la nature des êtres vivants, et, comme eux, frissonne d’un frisson surnaturel et galvanique.» (suite…)

Mill John Stuart – De l’assujettissement des femmes

Mill John Stuart - De l'asservissement des femmes - Bibliothèque numériue romande - Imagerie d'épinal planche 52Mill John Stuart – De l’assujettissement des femmes : «Ce qu’on appelle aujourd’hui la nature de la femme est un produit éminemment artificiel; c’est le résultat d’une compression forcée dans un sens, et d’une stimulation contre nature dans un autre sens.» Cette phrase qui rappelle celle de Simone de Beauvoir, se retrouve dans ce texte philosophique datant de 1869 qui traite de l’inégalité des sexes du point du vue politique, économique et moral. (suite…)

Ben Jonson – Volpone ou le Renard

Ben Jonson - Volpone ou le Renard - éd. JLRBen Jonson – Volpone ou le Renard : Volpone (1605), l’un des chefs-d’œuvre de l’âge d’or du théâtre anglais, a pour protagoniste un personnage muet: l’or. La soif de richesse secoue à la fois le Vénitien Volpone et les trois rapaces insensés qui, avec l’aide du tristement célèbre Mosca, le trompe, en promettant à chacun ses richesses, dans une sarabande de duperie qui se retourne finalement contre les auteurs eux-mêmes. Volpone vend plus de biens immatériels et encore aujourd’hui que vous aurez jamais rencontrer, au théâtre et à l’extérieur: l’illusion que la richesse attend tranquillement là, en présence d’un bonimenteur comme Volpone. (suite…)