Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Mason A. E. W. – Le Trésor de la Villa rose

Mason A. E. W. - Le Trésor de la Villa rose - Bibliothèque numérique romande - Morburre Lac du Bourget après l'OrageMason A. E. W. – Le Trésor de la Villa rose : Monsieur Ricardo a l’habitude de passer ses vacances dans la tranquille station thermale d’Aix-les-Bains. Il aime jouer au baccara à la Villa des Fleurs ou flâner dans les jardins et observer les joueurs. Mais, dans ce haut lieu de villégiature de l’aristocratie, se trame un complot savamment organisé. Entre cures thermales et tables de jeu, se tissent des liens qui aboutiront à un crime crapuleux et, au premier abord, inexplicable. (suite…)

Bernanos Georges – Sous le Soleil de Satan

Bernanos Georges - Sous le Soleil de Satan - Ebooks libres et gratuitsBernanos Georges – Sous le Soleil de Satan : Ce roman composite alterne récit biographique, lettres, digressions philosophiques et narration proprement dite, en un prologue et deux parties.
Prologue. Germaine Malorthy, Mouchette, a seize ans. Elle révèle à ses parents qu’elle est enceinte. Son père va demander réparation au marquis de Cadignan, hobereau local, qu’il soupçonne d’avoir séduit sa fille. Mais il n’en obtient rien et retourne sa colère contre Mouchette. Celle-ci s’enfuit, va trouver Cadignan et se heurte aussi à son incompréhension. Désespérée, elle le tue… (suite…)

Huguenin Oscar – Aimé Gentil

Huguenin Oscar - Aimé Gentil - Bibliothèque numérique romande - Roland Zumbuehl Église de La SagneHuguenin Oscar – Aimé Gentil : Aimé Gentil, dix-sept ans, un peu tête brulée, est élevé par sa mère et son grand-père. Le domaine familial, dans un hameau proche de La Sagne, est prospère. En allant livrer le lait, Aimé fait la connaissance de Florentin Taillard, un franc-comtois qui tient une boutique de perruquier. Il sympathise et finit par rencontrer quotidiennement le boutiquier. Mais celui-ci est bien curieux de sa famille et, en cette période troublée de 1789, l’initie aux idées venues de France. Pourtant, malgré la rondeur de ses manières, Taillard est-il vraiment bienveillant? Et pourquoi fait-il la conquête du grand-père en lui cachant ses convictions révolutionnaires? Et jusqu’où peut-il aller sa vengeance? (suite…)

Dumur Louis – L’École du Dimanche

Dumur Louis - L'École du Dimanche - Bibliothèque numérique romande - Maquete Laura Barr-Wells images Gustave WendtDumur Louis – L’École du Dimanche : Vous avez suivi les aventures de Nicolas Pécolas dans la Genève rigoriste de la deuxième moitié du 19e siècle, d’abord au Collège Calvin avec « Les trois Demoiselles du Père Mère » puis dans l’inénarrable « Centenaire de Jean-Jacques » où aristocratie et pasteurs combattirent vent debout contre cette commémoration « radicale » de 1878. Dans « L’École du Dimanche » troisième et dernier opus  de la Trilogie genevoise et le plus controversé des trois,  Louis Dumur, alias Nicolas Pécolas, poursuit ses souvenirs d’enfance. (suite…)

Sand George – La Daniella (tome 2)

Sand George – La Daniella 2 - Bibliothèque numérique romande - Jean-Claude Stehli Chemin et arbres en ItalieSand George – La Daniella (tome 2) : Accusé de sacrilège et de conspiration, Jean Valreg doit se cacher dans le palais en ruine de Mandragone. Les deux amoureux vivent, malgré les circonstances, une parenthèse de bonheur. Jean profite de l’isolement pour développer sa peinture et découvre en Daniella un talent de cantatrice. Mais les nuages s’amoncellent… Et le refuge de la Mandagone est-il aussi sûr et aussi isolé que prévu ? Sur un rythme accéléré, les événements s’enchainent : fuites, combats, drames, jalousies et dérision ne trouveront cependant un fin heureuse que grâce aux nombreux amis de notre couple. (suite…)

Sand George – La Daniella (tome 1)

Sand George – La Daniella 1 - Bibliothèque numérique romande - Achille Etna Michallon Paysage inspiré par la vue de Frascati,Sand George – La Daniella (tome 1) : L’Italie ! la patrie des peintres ! Jean Valreg, ne peut manquer ce rite de passage essentiel à son art. Mais déception ! Si le paysage du Latium le séduisent, la Rome de l’époque, malgré ses monuments splendides, avec ses combines et l’exploitation des touristes le laisse de marbre ou suscite son indignation. Sa rencontre avec une famille de riches anglais – mais aussi avec Tartaglia, un romain débrouillard et serviable et un peintre français blasé – révèle son ambivalence : vaut-il mieux rester terre à terre comme lord B*** ou manifester une admiration conventionnelle, mais sans grand sentiment, devant ces chefs d’œuvre comme lady Harriet ou son confrère Brumières ? Et quelle femme préfère-t-il ? La jeune héritière, miss Médora, ou la Daniela, sa femme de chambre et une simple repasseuse ? (suite…)