Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Baudelaire Charles – Les Fleurs du Mal

Baudelaire Charles - Les Fleurs du Mal - Groupe des ebooks Libres et gratuitsBaudelaire Charles – Les Fleurs du Mal : « Les Fleurs du mal est le titre d’un recueil de poèmes en vers de Charles Baudelaire, englobant la quasi-totalité de sa production poétique, de 1840 jusqu’à sa mort survenue fin août 1867. Publié le 25 juin 1857, le livre fait scandale et suscite un procès retentissant qui entraîne la censure de 6 pièces. Il est réédité, dans des versions différentes, en 1861, 1866 puis 1868. La réhabilitation n’intervient qu’en 1949. C’est l’une des œuvres majeures de la poésie moderne. Ses 163 pièces rompent avec le style convenu, en usage jusqu’alors. Elles rajeunissent la structure du vers par l’usage régulier d’enjambements, de rejets et de contre-rejets. Elles rénovent la forme rigide du sonnet. Elles utilisent d’inédites associations d’images, tel l’«Ange cruel qui fouette des soleils» (Le Voyage). Elles mêlent langage savant et parler quotidien. » (Wikipédia)

Édition du Groupe des ebooks libre et gratuits

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Jarry Alfred – Les Minutes de Sable mémorial

Jarry Alfred - Les Minutes de Sable mémorial - Bibliothèque numérique romande - Jean G. GeckoJarry Alfred – Les Minutes de Sable mémorial : « Suggérer au lieu de dire, faire dans la route des phrases un carrefour de tous les mots, » nous annonce Alfred Jarry dans la  préface de ce recueil. En effet, vous y trouverez un chaos organisé, où se répondent, de façon non linéaire, idées, mots et consonances. Et, comme beaucoup, vous vous égarerez dans la polysémie des significations, des sens et des réminiscences entre obscurité volontaire et lumière éblouissante. Faut-il l’appeler poésie (incontestablement de nombreux et superbes vers de facture classique) ? prose ? théâtre ? (Si le père Ubu pointe son nez, vous rencontrerez aussi Saint-Pierre-Humanité qui annonce César-Antéchrist et Hadernablou…) Ou simplement gothique ?…

(suite…)

Desnos Robert – Chantefables et Chantefleurs

Desnos Robert - Chantefables et Chantefleurs - Bibliothèque numérique romande - Laura Batt-Wells cloître albigeoisDesnos Robert – Chantefables et Chantefleurs : « Une fourmi de dix-huit mètres, avec un chapeau sur la tête Ça n’existe pas Ça n’existe pas. » Qui ne connaît cette ritournelle ? Et combien de ces petites poésies à la Prévert, avec leurs musicalité et leurs jeux de mots doucement délirants, dont nous vous proposons ici une édition illustrée, n’ont-elles pas enchanté les souvenirs de notre enfance ? Est-ce pour amuser Youki, son amie, que Robert Desnos, qui avait toujours rêvé d’écrire pour la jeunesse se lança dans cette aventure ? Ou au contraire ces poésies véhiculaient-elles des messages à clé pour la résistance où les SS étaient des escargots (SS Cargo) et les résistants des Lamas qui devaient « écouter les échos et fuir le loup garou » ?

(suite…)

Desnos Robert – Corps et Biens

Desnos Robert - Corps et Biens - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells L'Ange de La Part de l'AngeDesnos Robert – Corps et Biens : Jeux de mots, transitions inspirées des sons, des symboles ou d’un humour provocant, émotion sous-jacente mais souvent tenue à distance, rêveries mises en poème, écriture que Robert Desnos s’efforce de rendre dans  « un langage poétique à la fois populaire et exact… familier et lyrique » où il réussit à « coordonner l’inspiration, le langage et l’imagination » dans des poèmes à l’écriture libre, en prose, tout comme  par des vers de 6, 8 ou 12 pieds, ce recueil illustre splendidement la grande période du surréalisme pendant laquelle il fut écrit.  André Breton dans ses Entretiens, retrace l’histoire de ces années : « Au reste, celui qui, dans cette atmosphère du sommeil hypnotique et des singuliers moyens d’expression qu’il octroie, se trouvera véritablement dans son élément… ce sera Robert Desnos, et c’est lui qui imprimera durablement sa marque à cette forme d’activité. Il s’y donnera en effet éperdument, y apportant un goût romantique du naufrage que traduit le titre d’un de ses premiers recueils, Corps et biens. Nul comme lui n’aura foncé tête baissée dans toutes les voies du merveilleux… Tous ceux qui ont assisté aux plongées journalières de Desnos dans ce qui était vraiment l’inconnu ont été emportés eux aussi dans une sorte de vertige ; tous ont été suspendus à ce qu’il pouvait dire, à ce qu’il pouvait tracer fébrilement sur le papier… »

Attention ! Cette œuvre n’est pas libre de droit en France (auteur « mort pour la France ») et ne peut être téléchargée librement par les résidents français. Ces textes, libres de droit en Suisse, pourraient également ne pas l’être dans votre pays. Avant de télécharger, vérifiez votre législation nationale. Tout téléchargement malgré ces restrictions engage votre propre responsabilité.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC-ODT

Chambrier Alice de – Au delà

Chambrier Alice - Au delà - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre Depuis le JuraChambrier Alice de – Au delà : Ce volume, publié au lendemain de sa mort par Philippe Godet, sélectionne cinquante poésies sur les 175 écrites par Alice de Chambrier. Classées par ordre chronologique, elles retracent son parcours de poète depuis ses dix-huit ans jusqu’à son décès. Si la mort est omniprésente dans ce recueil, ces poèmes, souvent inspirés de sujets du quotidien, traduisent aussi l’aspiration d’Alice de Chambrier vers un « Au-delà » de sa condition de jeune fille d’un milieu aisé.

Toi que ton aile d’or veut emporter au ciel, […]
Tu ne peux, indomptable et sauvage rebelle,
Poursuivre ton désir et ton rêve envolé ! […]
Sur la route uniforme et par chacun suivie,
Sombre tu dois marcher, et ta pensée, hélas !
Devant les vérités amères de la vie,
Se courbe sous un joug qui ne se brise pas.

Elle n’envisageait d’ailleurs ni mariage ni vie établie prévoyant de vivre de sa poésie en exerçant une charité qu’elle réalisait déjà discrètement autour d’elle. Elle était pourtant une jeune fille gaie et enjouée qui participait à la vie sociale qu’impliquait la position de sa famille. Mais cette jeune fille, passionnée d’écriture et de poésie, volait des instants de travail, notait discrètement des vers dans un carnet, corrigeait, recorrigeait et retravaillait ceux-ci pour, quand ils lui convenaient enfin, les recopier dans un cahier recouvert de peluche. Pour les publier ? Non ! Elle s’était fixé pour règle de ne rien considérer d’achevé avant d’avoir atteint ses trente ans. Un coma diabétique l’emporta à 21 ans… Si l’inexpérience de cette jeune auteure est quelquefois sensible, s’il ne faut pas oublier qu’elle se promettait de retravailler encore son œuvre, la facture des vers reste aiguisée, plusieurs de ses poèmes sont magnifiques et touchants, et l’idéalisme de la jeune fille emporte l’émotion. (Cette présentation s’inspire de la notice de Philippe Godet)

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Valéry Paul – La Cantate du Narcisse

Valéry Paul - La Cantate du Narcisse - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Reflets dans le Canal du Midi près de CersValéry Paul – La Cantate du Narcisse, Amphion, Sémiramis, Louanges de l’eau, L’Ange, Villon et Verlaine : Pauvre Narcisse ! Dès qu’il veut embrasser les lèvres froides de son reflet, l’onde se brouille… Cet amour dont la nuit interrompt le cours lui suffit pourtant, dans sa pureté obligée, et son seul souhait est que nul n’interrompe son tête à tête passionné… Mais les Nymphes sont amoureuses de la beauté de Narcisse. Et leurs sollicitations ne rencontrent que rejet et colère. Après celle des Nymphes, la punition des dieux pour cet amour-inceste dans lequel s’entête Narcisse, ne pourra qu’être terrible. Elle privera Narcisse de l’humanité qu’il a déjà perdue. Amphion, fils de Zeus et d’Antiope est choisi par Apollon – comme la foudre choisit la cime de l’arbre – et reçoit la Lyre et le Plectre. Amphion ne tarde pas à découvrir le pouvoir de la musique sur l’homme et les éléments… Sammuramat, dont la légende a fait Sémiramis, fut victorieuse d’une expédition contre les Mèdes. On en fit la constructrice des Jardins suspendus de Babylone. Valéry nous la montre victorieuse et amoureuse de la beauté d’un captif. Mais une conquérante mythique peut-elle vivre autrement que seule et unique ? Les poètes ont souvent chanté le vin mais si l’on célébrait l’eau, source de toute vie ? Et Villon et Verlaine, que les siècles séparent, ont-ils quelque chose en commun ?

Paul Valéry fut fasciné dès 1891 par l’idée d’une « œuvre totale » à la frontière du ballet, d’une œuvre lyrique et de la poésie. Il débattra de cette idée avec Claude Debussy et Pierre Louÿs. Les trois Cantates que nous vous proposons ici se rattachent à cette démarche. C’est avec Honegger et la danseuse Ida Rubinstein qu’il réalisera Amphion, en 1931 à l’Opéra Garnier, dans des décors d’Alexandre Benois et une chorégraphie de Léonide Massine.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT