Nouvelles

Pergaud Louis – La Vie des Bêtes : Psychologie animale

Pergaud Louis - La Vie des Bêtes : Psychologie animales - Bibliothèque numérique romande - Martin Pettitt Profil d'une tête de Renard roux Pergaud Louis – La Vie des Bêtes : Psychologie animale : En préambule du présent recueil, Louis Pergaud présente La Fontaine et la psychologie animale. Grand poète mais moins grand observateur du monde animalier, La Fontaine, à la suite d’Ésope, pour Pergaud,  utilise la fable et les animaux pour mieux critiquer le genre humain.

Suivent plusieurs textes concis et savoureux sur le rire du chien, Toto le chat, Jacquot le geai, le lièvre, l’hirondelle, etc. différents animaux qu’il a pu observer dans son jardin et dans la campagne environnante de sa Franche-Comté natale. Certains chapitres (la vengeance du bouc) nous replongent dans la bande de gosses délurés de La Guerre des boutons.

Le langage est parfois léger, empreint de « rabelaiseries », souvent humoristique et cocasse (le chien satyre), toujours très vivant et poétique. Pergaud est soucieux de rétablir la vérité (la poltronnerie du lièvre, l’hypocrisie du chat) sur ses amis animaux, sans tomber dans la théorie naturaliste, en suivant son bon sens et son amour de l’observation et de l’anecdote. À l’heure d’internet et des documentaires animaliers savants, ces textes réjouissent par leur légèreté et leur sensibilité.

En fin de livre, un roman inachevé, à peine esquissé,  pour nous rappeler que Louis Pergaud, ce pacifiste, lauréat du prix Goncourt de 1910,  est mort très jeune, fauché dans les tranchées de la grande guerre à Verdun en 1915.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Erckmann-Chatrian – Le Trésor du vieux Seigneur

ERckmann-Chatrian - Le Trésor du vieux Seigneur - Bibliothèque numérique romande - Johannes Aubele Brissach vu du RhinErckmann-Chatrian – Le Trésor du vieux Seigneur : Furbach, le libraire, vit paisiblement à Munich. Digne et respecté, voici qu’une nuit il est réveillé par l’agitation de son cocher. Au petit matin, . Sa vision est précise, détaillée et à la lumière de la lune il a vu un chevalier dont il possède la médaille, une curieuse et ancienne médaille qu’il montre à Furbach. Encore faut-il trouver le château… Un conte de fée pour grandes personnes…

Une des nouvelles des Contes des bords du Rhin dont nous allons publier la suite prochainement.

Erckmann-Chatrian est le nom de plume de deux co-auteurs : Émile Erckmann et Alexandre Chatrian. Réalisme rustique et populaire, Contes de la Forêt-Noire et d’Alsace, font de leurs romans et nouvelles une œuvre attachante.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Erckmann-Chatrian – Le Bourgmestre en Bouteille

Erckmann-Chatrian - Le Bourgmestre en Bouteille - Bibliothèque numérique romande - Bserin Vignes en AlsaceErckmann-Chatrian – Le Bourgmestre en Bouteille : Le vin rouge est bon pour le cœur, dit-on. Cependant, faites attention au lieu où sont plantés les ceps ! Les vignes du « vin-qui-rend-fou » poussent à Cilaos mais le Johannisberg peut cacher, lui aussi, quelques mystères… Car le bourgmestre de Welche était un triste sire, « d’une gravité stupide, ne buvant que de l’eau, n’estimant que l’argent, et ne songeant qu’à étendre ses propriétés », bref, un homme qui prenait plaisir à épier ses employés et qui n’avait l’estime de personne. Paix à son âme !

Mais, au fait, est-il vraiment mort ? Peut-être Hippel et Ludwig, dans leur pèlerinage œnologique, auraient-ils mieux fait de se cantonner au vin blanc. Mais l’auberge dans laquelle ils venaient de passer la soirée était vraiment étrange… Fantastique et humour sont au menu de cette courte nouvelle d’Erckmann-Chatrian.

Erckmann-Chatrian est le nom de plume de deux co-auteurs : Émile Erckmann et Alexandre Chatrian. Réalisme rustique et populaire, Contes de la Forêt-Noire et d’Alsace, font de leurs romans et nouvelles une œuvre attachante.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Erckmann-Chatrian – Hugues-le-Loup

Erckmann-Chatrian - Hugues-le-Loup - Bibliothèque numérique romande - Tubamirum Hauts de la Schlucht avec arbres gelésErckmann-Chatrian – Hugues-le-Loup : Fritz n’a guère le choix : le vieux Sperver vient le chercher à Fribourg où il exerce la médecine et l’emmène séance tenante. Après une chevauchée dans la neige, les montagnes et les sapins de la Forêt Noire, les voici au château de Nideck, une « château d’embuscade » dont la masse sombre surplombe les environs. Le comte Yéri y souffre d’une étrange maladie qui revient chaque année à la même période, des attaques furieuses qui l’épuisent peu à peu. Le comte suscite l’étonnement de Fritz : « Dès le premier instant, je fus saisi de l’étrange physionomie du seigneur de Nideck et, malgré toute l’admiration respectueuse que venait de m’inspirer sa fille, je ne pus m’empêcher de me dire : « C’est un vieux loup ! » En effet, cette tête grise à cheveux ras, renflée derrière les oreilles d’une façon prodigieuse, et singulièrement allongée par la face ; l’étroitesse du front au sommet, sa largeur à la base ; la disposition des paupières, terminées en pointe à la racine du nez, bordées de noir et couvrant imparfaitement le globe de l’œil terne et froid ; la barbe couurte et drue s’épanouissant autour des mâchoires osseuses : tout dans cet homme me fit frémir, et des idées bizarres sur les affinités animales me traversèrent l’esprit » Fritz est perplexe. S’agit-il d’une sorte de rage, d’une folie ? Étrange château et étranges événements ! Et quel rôle y joue la « Peste Noire » une vieille femme qui vient roder aux alentours du château ? L’horreur va en s’accentuant tout en ne permettant jamais de répondre à notre hésitation : évènements fantastiques ou folie ?

« Ce texte a paru pour la première fois en mai 1859, sous forme de feuilleton dans la revue Le Constitutionnel. Il a eu du succès chez les lecteurs. L’année suivante, ce récit se voit republié en volume, faisant partie du recueil Contes de la Montagne, sorti chez Michel Lévy. Néanmoins, cette nouvelle fera l’objet de nombreuses rééditions en raison de sa popularité générale. Une adaptation de Michel Subiela sera également diffusée à la télévision en 1975. Il s’agit apparemment d’une réussite, souvent citée parmi les meilleures nouvelles de la production fantastique erckmanno-chatriannienne.[…] Erckmann-Chatrian parviennent à créer avec efficacité le suspens nécessaire grâce à des descriptions détaillées. […] L’ambiance fantastique est créée par notre hésitation… » (Klâra Lezatkovâ, L’écriture fantastique d’Émile et Alexandre Erckmann-Chatrian, Brno, 2006, magisterskâ diplomovâ prâce, Masarykova univerzita.)

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Lenotre G. – Légendes de Noël

Lenotre G. - Légendes de Noël - Bibliothèque numérique romande - Crèche de santons par MIchel G.Lenotre G. – Légendes de Noël (Contes historiques) :  Enfants, adultes, paysans, ramoneurs, soldats, Empereur – ce sont quelques-uns des héros de ces 14 contes historiques pleins de charme et de délicatesse, des contes qui nous transportent dans des souvenirs de veillées, lorsque dehors la nuit est froide que l’âtre crépite et que l’air est embaumé par la compote aux pommes ou les châtaignes …

Considéré à juste titre comme le « pape de la petite Histoire », G. Lenotre, de son vrai nom Louis Léon Théodore Gosselin, est un excellent connaisseur de la Grande Histoire, admirateur déclaré de l’Ancien Régime, un chercheur d’archives invétéré, un amoureux du détail, qui préfère s’attarder sur les personnages secondaires de l’Histoire. Né en 1855, arrière-petit-neveu du jardinier de Louis XIV, il a été décoré de la Légion d’Honneur et élu Académicien, mais il mourra peu après en 1935, sans même avoir pu prononcer son discours d’intronisation.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Giraudoux Jean – La France sentimentale

Giraudoux Jean - La France sentimentale - Bibliothèque numérique romande -Laura Barr-Wells Le Jura vu d'AvusyGiraudoux Jean – La France sentimentale : Je présente Bellita : Le pape est décédé. L’occasion, pour Bellita de visiter Gilbertin, le spécialiste des cultes, et le séduire. Visite chez le Prince : Lors de l’annonce au prince de Saxe-Altdorf du fait que Siegfried est limousin, le prince présente sa revanche : trois descendants de protestants français devenus allemands. Et si la mort leur ôtait leur personnalité germanique pour retrouver un corps français ? Hélène et Touglas ou les joies de Paris : Hélène la grecque présente Touglas le poète balte, retenu dans sa chambre parisienne par une facture du fémur. Le Signe : La mort de Dumas, un amis de conscription, doit-elle apporter un signe de la nature pour marquer le deuil de l’auteur ? Mirage de Bessines : Rémy, le peintre originaire de Bessines, est hanté par la vision de cette ville. Comment s’en débarrasser ? Palais de glace : Quand tous les amis de sa génération sont morts à la guerre, faut-il se tourner vers plus jeune ou plu âgé que soi ? Français amoureux aux Jeux Olympiques : Le défilé des jeux ammêne à s’interroger sur la pratique du sport de haut niveau ; laisse-t-elle place à l’amour ? Attente devant le Palais-Bourbon : Attendre Bella est-ce une frustration ou le plaisir de l’attente ? Le Couvent de Bella : Bella se refuse, pourquoi pas ne pas la retrouver dans le souvenir de ses années au pensionnat ? Les femmes apprennent-elle le savoir à l’instar des hommes ? Fontranges au Niagara : Fontranges rend visite à Niagara Falls au fils de Jérôme en train de mourir. Comment arrêter le tapage infernal des chutes ? Sérénade 1913 : Anne et l’auteur se perdent et se retrouvent par missives interposées.

Un recueil de nouvelles à l’écriture poétique et une errance qui revisite les précédents écrits de Jean Giraudoux.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Combe T. – Boubette

Combe T. - Boubette - Bibliothèque numérique romande - Spigaf Vue du Val-de-TraversCombe T. – Boubette : Un petit village des « hauts » de Neuchâtel… Monsieur Uzélim – dont le père aimait inventer des prénom en « U » – vit avec sa sœur Ulina, revenue récemment d’un poste de gouvernante à l’étranger. Uzélim est très apprécié dans le village car il répare tout : bijoux, fermoirs, serrures, poupées. Boubette, la fille de madame Chapatte, l’épicière, vient chez eux chaque matin pour aider au ménage. Or monsieur Uzélim a un petit pécule qu’il ne sait comment placer. Et madame Chapatte montre un vif intérêt pour monsieur Uzélim, au grand déplaisir de mademoiselle Ulina… Une nouvelle, issue du recueil « Petites Gens ».

Zola Émile – Nantas

Zola Émile - Nantas - Bibliothèque numérique romande - ParisSharing Hôtel de ClermontZola Émile – Nantas : Le suicide ! Le suicide avant de mourir de faim, Nantas ne voit plus que cette solution… La fortune, une nouvelle vie à Paris : quel échec ! Mais, sauvé in extremis, il va finalement réussir au-delà de ses espérances. Ministre, au faîte de la gloire, le voici pourtant à nouveau dans la mansarde de ses débuts, un revolver à la main. L’argent fait-il le bonheur ?

Une brève nouvelle d’Émile Zola, ramassée, étonnante dans sa concision, qui va droit à l’essentiel. Réussite ou bonheur ? Force ou faiblesse ? La force est le moteur de la réussite de Nantas. Mais est-ce dans sa force ou dans ses faiblesses qu’il comprendra ce qui compte vraiment ? Réaliste, avec une pointe de romantisme : à lire.

Chateaubriand François-René de – Les Aventures du dernier Abencerage

Chateaubriand - Les Aventures du dernier Abencerage - Bibliothèque numérique romande - Christine Huguenin Coucher de SoleilChateaubriand François-René de – Les Aventures du dernier Abencerage : Un amour impossible ? La passion qu’éprouvent Blanca, petite-fille du Cid et Aben-Hamet, le dernier descendant de ces Abencerages qui perdirent Grenade, et la vie, de la main du Cid est sans complications, franche,  assumée avec lucidité… mais tout aussi sans issue. « [Chez] Aben-Hamet l’infidèle, l’attitude envers la passion et la religion ne diffère en rien de celle de Blanca dont le drame présente à l’évidence les mêmes enjeux spirituels[…] L’Islam lui sert donc à l’égal du christianisme à exalter le refus de la faute, à attiser chez ses deux héros ces « combats intérieurs », ces tourments sans pareils que provoque la pensée de la transgression dans une âme pieuse, avec ces remords, ces terreurs, ces tentations qu’elle rend d’autant plus vives et effrayantes. Car ce sentiment de la faute a aussi l’avantage de donner tout son prix à la passion, dont il ne fait que mieux souligner la puissance subversive […]  Ainsi, fermes, résignés dès le départ, Aben-Hamet et Blanca n’en sont pas moins des personnages qui mûrissent, qui gagnent en héroïsme, parce qu’ils apprennent à dominer leur passion et surtout à maîtriser leur destin, à le prendre totalement en charge, au point de pouvoir finalement décider par eux-mêmes, au nom de l’amour et de l’estime qu’ils se sont voués, de l’issue tragique de leur liaison. » (Bercegol Fabienne. Le jeu des passions dans Les Aventures du dernier Abencérage. In: Bulletin de l’Association Guillaume Budé : Lettres d’humanité, n° 56, décembre 1997. pp. 320-337 in persee.fr).

Rosny J.-H. – Nomaï, Amours lacustres

Rosny J.H. - Nomaï, Amours lacustres - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Le Grand SalanRosny J.-H. – Nomaï, Amours lacustres : Un homme, une femme… ou plutôt, deux hommes, une femme : une histoire vieille comme le monde… J.-H. Rosny nous transporte au pays des lacustres, chez les fils du Loup qui vivent sur les rives du Lac de Sang. Nomaï et Amreh s’aiment mais Rochs, le chef des guerriers, a négocié avec Zamm le chef du village et le père de Nomaï, la dot de celle-ci. Nomaï aura-t-elle son mot à dire ? Ce n’est pas la coutume. Mais il reste « l’épreuve de la nage »… La tendresse pouvait-elle exister aux âges farouches ?

Une courte nouvelle, un condensé de l’art de J.-H. Rosny à évoquer sa préhistoire et La Guerre du Feu dans laquelle en quelques pages, il met en scène un drame sanglant et une histoire d’amour. Quelle fut donc l’histoire du premier baiser de l’humanité ?