Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Bove Emmanuel – Un Raskolnikoff

Bove Emmanuel - Un Raskolnikoff - Bibliothèque numérique romande - Paul Klee Nuit de fêteBove Emmanuel – Un Raskolnikoff : Balzac raconte l’histoire d’un homme qui devint fou à essayer de comprendre le pourquoi du comment de l’ouverture et de la fermeture d’une porte (Théorie de la démarche). Dans sa méticuleuse description de la misère et de la passivité humaine Bove est certainement plus proche du génie que de la folie mais son héros désespéré, dans un Raskolnikoff, n’en est certainement pas loin. Dans cette courte nouvelle dont le nom fait référence au héros de Crime et Châtiment de Dostoïevski, la culpabilité voisine avec la perte du sens et l’emprisonnement parfois matériel mais surtout mental de ces héros sans futur ni perspectives. Si le fil de la narration est parfois ténu mais non sans rebondissements, la fil émotionnel de cette fuite désespérée et sans but est poignant. (suite…)

Sue Eugène – La Coucaratcha (tome 2)

Sue Eugène – La Coucaratcha 2 - Bibliothèque numérique romande - Hans Emil Andreas Jahn Frégate française inconnueSue Eugène – La Coucaratcha (tome 2) : Les sept danseuses de Madras miment, au son des cymbales, les aventures des princesses passées. Dans la passion de la danse l’une d’elle a remarqué Arthur, l’officier français. Pour Arthur et Daja c’est un amour éperdu. Pour y mettre fin, les autres officiers font croire à Daja que son amant est mort… Le jeune aspirant d’un bâtiment mouillé à Cadix est séduit par Tintilla la gitane. Il s’enfuit avec elle dans les montagnes de la Ronda. Deviendra-t-il un bandit ? Amours déçues ou passionnées, société distinguée ou monde d’aventuriers, bandits ou jeunesse dorée : dans ces nouvelles, la morale n’est pas toujours sauve. (suite…)

Sue Eugène – La Coucaratcha (tome 1)

Sue Eugène – La Coucaratcha 1 - Bibliothèque numérique romande - Henri de Toulouse Lautrec Marcelle Lender dansant le boleroSue Eugène – La Coucaratcha (tome 1) : Dans la torpeur de la nuit, soudain un bruit de castagnettes ! Des chants, un boléro… « Mais Juana, s’exclame don Andrès, quelle mouche te pique ? C’est la Cucaracha… répond la folle jeune fille ». À l’égal de cette pulsion irrépressible d’expression qui « mord » soudain ses victimes, Eugène Sue se sent quelquefois atteint, lui aussi, du besoin insurmontable de conter ou d’écrire. Besoin à l’origine de ce recueil : des nouvelles maritimes, des contes qui reprennent le trio indémodable du mari, de la femme et de l’amant, de la jalousie, des prémonitions, de la fatalité, de l’amitié et de l’amour… et une bonne dose d’humour avec lequel Eugène Sue s’amuse à surprendre lecteurs et lectrices avec des dénouements inattendus (ou trop attendus). (suite…)

Doyle Arthur Conan – La Main brune

Doyle Arthur Conan - La Main brune - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura bARR-wELLSDoyle Arthur Conan – La Main brune : Sept nouvelles traduites par Louis Labat dans l’édition de 1912 (La Main brune, Retiré des affaires, Le Docteur noir, L’étrange Collègue, La Chambre scellée, Une Visite nocturne, Le Voyage de Jelland, L’Île hantée et le Chat du Brésil, publiées sous le titre original de The Story of the Brown Hand (1998), The Story of the Club-Footed Grocer (1899), The Story of the Black Doctor (1998), The Story of the Latin Tutor (1899), The Story of the Sealed Room (1998), The Story of B24 (1899), Jelland’s Voyage (1892), The Fiend of the Cooperage (1897) et The Story of the Brazilian Cat (1998), principalement dans The Strand Magazine) dans lesquelles vous ne verrez pas Sherlock Holmes ni le Docteur Watson. (suite…)

Doyle Arthur Conan – La Brèche au Monstre

Doyle Arthur Conan - La Brèche au Monstre - Bibliothèque numérique romande - Gaping Gill Mark S Jobling Doyle Arthur Conan – La Brèche au Monstre (La Brèche au Monstre, Le Miroir d’Argent, Fortune de Mer, Le Champion de Lady Falconbridge, Le Danger, La Défense du Capitaine, Une Heure bien remplie, Du Fond de l’Abime, L’Horreur des Altitudes) : « Deux volumes de Sir Arthur Conan Doyle, The Last Galley et Danger, ont fourni au traducteur la matière de ce livre. Par le choix des nouvelles qui le composent, on s’est proposé de rendre sensible dans un raccourci l’aspect multiforme d ’une œuvre, » écrit Louis Labat dans la préface de ce recueil. Mission accomplie ! Monstres aveugles issus d’un monde perdu souterrain, miroir aux propriétés hypnotiques, pirates des caraïbes sanguinaires, boxeur engagé dans un combat privé vraiment spécial, sous-marins tueurs dans la Tamise, secrets d’État et espions astucieux, automobiliste détrousseur, apparitions en haute-mer, jungles dans la haute atmosphère : la diversité de ces neuf nouvelles vous entraînera du fantastique à l’étrange et de la guerre au fait divers surprenant. Loin de Sherlock Holmes, Arthur Conan Doyle montre ici l’étendue de son génie littéraire.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Doyle Arthur Conan – Mémoires d’un médecin

Doyle Arthur Conan - Mémoires d'un médecin - Bibliothèque numérique romande - François-Nicolas-Augustin Feyen-Perrin La Leçon d'anatomie de Velpeau à la CharitéDoyle Arthur Conan – Mémoires d’un médecin : Vous êtes malade ? Votre santé laisse à désirer ? Vous êtes invalide ? Alors ne lisez pas les Mémoires d’un médecin !

Arthur Conan Doyle, lui-même, vous prévient : « Si vous voulez un peu de réalisme et si vous êtes décidé de faire de vos personnages des médecins et non des marionnettes, vous ne pouvez éviter de dépeindre le côté sombre de leur pratique qui, d’ailleurs, s’impose de prime abord aux médecins et chirurgiens. C’est vrai qu’ils voient bien des choses magnifiques, de l’héroïsme et de la force de caractère, de l’amour et des sacrifices. Mais ils sont aussi confrontés (car on dit toujours confronté de ce cas) à la souffrance et aux épreuves. Impossible de n’écrire que les aspects riants et joyeux de la vie de ces praticiens.

« Alors pourquoi en faire un livre, me demanderez-vous ? Parce que la fiction, pour moi, est « chez elle » autant pour narrer ce qui est pénible que ce qui est heureux. Éviter de décrire des heures d’angoisse peut partir d’un bon sentiment mais bien moins, je trouve, que de tenter de présenter avec honnêteté les aspects les plus graves de la vie. Une histoire qui va surprendre le lecteur, déranger ses préjugés, le choquer et lui inspirer quelques réflexions sérieuses, sera bien plus capable d’en faire réaliser les aspects stimulants et réalistes, souvent amers certes, mais qui contribuent au résultat. C’est l’effet que j’espère de certaines des histoires de ce petit recueil. J’avoue que j’avais jusqu’à présent partagé votre sentiment et m’étais abstenu de les proposer à une large diffusion. Mais dans ce livre, le lecteur comprendra que son contenu sont des nouvelles médicales et, pourra, si il ou elle en décide ainsi, les éviter. » (Lettre à un ami américain in The Arthur Conan Doyle Encyclopedia, Round the Red Lamp)

Évitez donc, si vous le souhaitez, ce petit recueil, quelquefois hilarant et souvent dérangeant… On y retrouve un peu de l’humour grinçant de Jerome K. Jerome – alors éditeur de The Idler – qui en avait soufflé l’idée à Arthur Conan Doyle deux ans avant sa publication. Le titre de ce recueil paru en 1894, Round the Red Lamp, fait référence à la lampe rouge qui était alors le signe indiquant communément  le cabinet d’un médecin.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT