Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Combe T. – Prisonnières suivi de Conte de Noël

Combe T. - Prisonnières suivi de Conte de Noël - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre Paysage hivernalCombe T. – Prisonnières suivi de Conte de Noël : Épiphanie, une robuste montagnonne, et sa fille de dix-huit-ans, Zina, vivent dans une maison isolée au fond d’une combe des « Hauts » neuchâtelois, loin de tout passage. Leur tiennent compagnie six chiens qu’Épiphanie a en pension pour gagner quelques sous. L’hiver est rude. La tempête a fait rage, jours après jours, sans désemparer. Enfin, elle se calme et les deux femmes décident d’aller acheter quelques provisions qui s’épuisent. Mauvaise surprise ! En ouvrant la porte elles se retrouvent devant une muraille blanche. La neige a bloqué toutes les issues ! (suite…)

Mario *** (Marie Trolliet) – La Jacquillarde – Loin du Monde

Mario *** (Marie Trolliet) – La Jacquillarde Loin du Monde - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. paysage alpinMario *** (Marie Trolliet) – La Jacquillarde – Loin du Monde : La Jacquillarde a trouvé dans les champs le portemonnaie d’une touriste. Va-t-elle devenir riche?

Qui est cet inconnu qui surgit par un soir d’orage pour demander l’hospitalité du curé? Qu’est-il venu faire dans cette vallée si Loin du Monde? (suite…)

Combe T. – Comment son patron tuait les anarchistes : Histoire d’un apprenti

Combe T. - Comment son patron tuait les anarchistes : Histoire d'un apprenti - Bibliothèque numérique romande - Graff, Le Locle 19e siècleCombe T. – Comment son patron tuait les anarchistes : Histoire d’un apprenti : Jean Maraudet, un «enfant de commune» est placé par les autorités de son village, comme apprenti durant les cinq prochaines années, chez un fabriquant de ressorts pour y apprendre le métier contre le gîte et le couvert. Révolté, nourri des injustices vécues, le jeune « pommeau » se promet bien de ne pas se laisser exploiter. Mais son patron est bienveillant et l’accueille dans sa famille. Toutefois il pratique le châtiment corporel, notamment pour les mensonges. Or Jean n’est pas un prodige de vérité. Acceptera-t-il «la canne»? (suite…)

Bernard Gabriel – Le Secteur fatal

Bernard Gabriel - Le Secteur fatal - Bibliothèque numérique romande - Abraham Ortelius Theatrum orbis terrarumBernard Gabriel – Le Secteur fatal : Quelque part, entre l’île Norfolk et l’archipel de Cook, se trouve un secteur fatal aux paquebots, cargos et steamers qui traversent ses eaux. Rien ne peut expliquer une telle épidémie de naufrages : ni la météo, ni aucun autre phénomène auquel attribuer ces disparitions. Les hypothèses les plus variées circulent dans les milieux informés : ancienne mines dérivant dans le secteur, sous-marin allemand pirate n’ayant pas accepté l’armistice de 1918, collisions, séismes… Henri Rochenave, financé par le richissime mécène Norbert Partrige, lance une mission d’exploration. Elle découvrira… (suite…)

Bernard Gabriel – La Volonté de M. John-Harry Will

Bernard Gabriel - La Volonté de M. John-Harry Will - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre Éclaboussures dans un torrentBernard Gabriel – La Volonté de M. John-Harry Will : Les proches collaborateurs de l’autoritaire John-Harry Will, le CEO de la Great Continental Company, la grande entreprise américaine leader dans la fabrication des générateurs électriques, s’inquiètent. Leu patron n’est plus à son affaire, hésite, atermoie… Est-il malade? Ou serait-il amoureux? (suite…)

Guy-Péron – Les Tribulations de Jacques Cravant Inventeur ou Le Canot invisible

Guy-Péron - Les Tribulations de Jacques Cravant, Inventeur ou Le Canot invisible - Bibliothèque numérique romande - photo Laura Barr-WellsGuy-Péron – Les Tribulations de Jacques Cravant Inventeur ou Le Canot invisible : Au printemps 1916, sur le paquebot ralliant Liverpool à New York, Jacques Cravant rencontre un confrère rédacteur scientifique à qui il conte son histoire : inventeur du génial projet de rendre invisibles les canots patrouilleurs contre les sous-marins, J. Cravant s’est fait voler ses plans dans des circonstances rocambolesques. Comment ce vol a-t-il pu être commis, alors que la chambre était fermée à clé et que la seule fenêtre était un étroit œil-de-bœuf ? En ces temps de guerre, son invention révolutionnaire pourrait intéresser beaucoup de monde. Or un mystérieux Danois rôde sur le bateau … un espion ? (suite…)