Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Rod Édouard – Essai sur Goethe

Rod Édouard - Essai sur Goethe - BNR - portrait de Goethe par Georg Friedrich SchmollRod Édouard – Essai sur Goethe : «Il y a dix ans, j’eus l’occasion de faire, à la Faculté des Lettres de Genève, un cours sur Goethe. Comme tous ceux qui s’approchent de ce grand homme, je subis avec force son ascendant: mon cours, et quelques articles que je publiai à ce moment-là, furent l’expression d’un enthousiasme sans réserve. Mais une visite à Weimar, de nouvelles lectures et de nouvelles réflexions nuancèrent peu à peu ou modifièrent mon impression: Goethe est peut-être de tous les écrivains celui qui a pris l’attitude la plus nette devant les problèmes de l’existence ; il est donc naturel que l’idée qu’on se fait de lui se transforme avec l’expérience des années. Les pages qui suivent sont le fruit de ce second mouvement…» (éd. part. LABEX OBVIL, Sorbonne Université). (suite…)

Funck-Brentano Frantz – Mandrin Capitaine général des contrebandiers

Funck-Brentano Frantz - Mandrin Capitaine général des contrebandiers - illustration de l'édition de référenceFunck-Brentano Frantz – Mandrin Capitaine général des contrebandiers :  Mandrin (1725-55) a gagné sa légende en une seule année : 1754. À 27 ans, la vie de Louis Mandrin a basculé. Son frère, Pierre, a été pendu. Sa famille est ruinée. Mandrin déclare alors la guerre aux fermiers généraux ! Le 2 janvier 1754, avec ses «Mandrins», comme on les appellera très vite, il attaque, en Chartreuse, les brigadiers des Fermes, les menace de représailles et disparaît… Puis Mandrin effectue six campagnes successives, se déplaçant «à la vitesse de l’éclair» comme le dit Voltaire, à travers le Dauphiné, la Bresse, le Jura, la Bourgogne, l’Auvergne, et jusqu’au Rouergue. Organisé militairement, il met sur les dents receveurs de taxes, gardes et armées royales. Ses succès sont insupportables pour la Ferme alliée au ministère de la guerre. Une expédition en territoire savoyard, violant la frontière et tuant au passage des paysans qui voulaient résister à l’envahisseur français, cueillera Mandrin en son refuge malgré une résistance désespérée. Ramené en territoire français, jugé à Valence, torturé et exécuté, Mandrin mourra, roué, sur l’échafaud le 26 mai 1755. (suite…)

Crevel René – Paul Klee

Crevel, René - Paul Klee - Bibliothèque numérique romande - Paul Klee autoportrait 1909Crevel René – Paul Klee : Un sale jour pluvieux de novembre, René Crevel découvre une exposition de Paul Klee: «Alors, ce jour-là, quoique la pluie et la pierre furent d’inexorables limites à notre univers, j’ai fait connaissance avec des animaux d’âme, oiseaux d’intelligence, poissons de cœur, plantes de songe. Minuscules créatures aux yeux illimités, algues libres de tout roc, bonjour à vous, merci à vous, êtres, végétaux, choses que ne soutiennent pas le sol habituel et qui, pourtant, vous affirmez plus stables, plus réels dans votre impondérable surréalité, que nos maisons, nos becs de gaz, nos cafés et la viande de nos amours quotidiens.» (suite…)

Rousseau Jean-Jacques – Essai sur l’origine des langues

Rousseau Jean-Jacques - Essai sur l'origine des langues - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Pintures aboridènesRousseau Jean-Jacques – Essai sur l’origine des langues: Contrairement à ce que son titre pourrait laisser supposer, l’Essai sur l’origine des langues n’est pas un ouvrage de linguistique comparée, mais une réflexion philosophique, esthétique et politique sur l’origine d’une langue « première », une langue dont le surgissement serait non point situé dans le temps, mais consubstantiel à cet «état de nature» que Rousseau définit dans son Discours sur l’origine de l’inégalité. Prenant le contre-pied des théories dominantes sur la parole humaine, Rousseau affirme dès le deuxième chapitre «Que la première invention de la parole ne vient pas des besoins, mais des passions». Or, cette langue originelle est douée d’une éloquence aussi bien affective que morale. (suite…)

Weil Simone – La Pesanteur et la Grâce

Weil Simone - La Pesanteur et la Grâce - Bibliothèque numérique romande - Anne van de Perre Paysage hivernalWeil Simone – La Pesanteur et la Grâce : Ce recueil de pensées et de réflexions philosophiques, publié après la mort de l’auteure, permet d’entrer dans le monde exigeant de Simone Weil. Cette Française d’origine juive, convertie au christianisme, enseigne la philosophie dans au lycée dès l’âge de 22 ans. Mais très vite, elle veut mettre cette discipline au service de la vérité, et notamment de la misère des ouvriers. Elle renonce à ses privilèges et vit avec très peu de moyens en militant pour davantage de justice. Dans La Pesanteur et la Grâce, Simone Weil énonce avec fougue ses idées sur une quarantaine de thèmes fondamentaux, comme l’âme, le vide, l’idolâtrie, la contradiction, le hasard, la beauté, la mystique du travail et bien d’autres. (suite…)

Maeterlinck Maurice – La Vie des Fourmis

Maeterlinck Maurice - La Vie des Fourmis - Bibliothèque numérique romande - Kazuend ants-sandy-groundMaeterlinck Maurice – La Vie des Fourmis : De quoi est faite la vie des fourmis? Langage antennal, fourmis fongicoles qui cultivent des champignons pour nourrir leur colonie, fourmis qui savent éteindre des feux, fourmis parasites, Maeterlinck nous présente de nombreuses observations et suppositions. Il pose des questions et surtout réfléchit à la société des fourmis et la compare avec celle des hommes. Il parle de démocratie, d’anarchie organisée, d’intelligence, de morale: des termes très humains qu’il se plaît à appliquer aux fourmis. (suite…)