Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Carroll Lewis – Alice au pays des merveilles

Carroll Lewis - Alice au pays des merveilles - Bibliothèque numérique romande - Arthur Rackham Alice et les cartes qui s'envolentCarroll Lewis – Alice au pays des merveilles (illustrations de l’auteur et de Arthur Rackham) : Alice s’ennuie auprès de sa sœur qui lit un livre (« sans images, ni dialogues ») tandis qu’elle ne fait rien. « À quoi bon un livre sans images, ni dialogues ? », se demande Alice. Mais voilà qu’un lapin blanc aux yeux roses vêtu d’une redingote avec une montre à gousset à y ranger passe près d’elle en courant. Cela ne l’étonne pas le moins du monde. Pourtant, lorsqu’elle le voit sortir une montre de sa poche et s’écrier : « Je suis en retard ! En retard ! En retard ! », elle se dit que décidément ce lapin a quelque chose de spécial. En entrant derrière lui dans son terrier, elle fait une chute presque interminable qui l’emmène dans un monde aux antipodes du sien. Elle va rencontrer une galerie de personnages retors et se trouver confrontée au paradoxe, à l’absurde et au bizarre… (Wikipédia) (suite…)

Sand George – Le Poème de Myrza – Mouny-Robin

Sand George - Le Poème de Myrza - Mouny-Robin - Bibliothèque numérique romande - Hieronymus Bosch Le Jardin des Délices (détail)Sand George – Le Poème de Myrza – Mouny-Robin : Après la révolution de 1830 et ses désillusions, les romantiques seront nombreux à s’intéresser aux mythes chrétiens et à réécrire, en particulier, la Genèse. En 1835, après Chateaubriand, Milton, Lamennais et Nodier, George Sand n’imitera pas ses prédécesseurs. Dans Le Poème de Myrza pas de côte d’Adam ni de pomme ou de péché originel pas plus que d’expulsion du paradis terrestre mais un nouveau scénario, original et « féminocentrique ». « La Connaissance n’est pas confondue avec le Mal. La Femme n’est pas forcée à occuper le rôle de tentatrice, n’est plus jugée coupable de la déchéance de l’Humanité. (suite…)

Balzac Honoré de Chasles Philarète Rabou Charles – Contes bruns

Balzac Honoré de Chasles Philarète Rabou Charles - Contes bruns - Bibliothèque numérique romande - David Gruar Peat bog between Beinn Odhar and Meall BuidheBalzac Honoré de Chasles Philarète Rabou Charles – Contes bruns : Fantastique ? Noir gothique ? Au fait pourquoi pas brun ? Bonne couleur pour mélanger réalisme, fantastique, burlesque, comique, cynisme ou romantisme… Dans ce recueil collectif, se mélangent les talents de Balzac, Philarète Chasle et Charles Rabou, alors trois jeunes journalistes pleins d’idées. Vous serez passionné par les histoires d’Une Conversation entre onze heures et minuit, horrifiés sous le regard de L’Œil  sans Paupière ; vous plaindrez la pauvre Sara la Danseuse, le capucin d’Une bonne Fortune, l’Avare dans sa Fosse ou Les trois Sœurs mais gare aux revenants du Ministère public et de Tobias Guarnerius ! Et vous n’aurez sans doute pas de regrets dans Les Regrets ou dans  Le Grand d’Espagne qui clôt cette collection de contes. (suite…)

Voltaire – L’Homme aux quarante écus

Voltaire - L'Homme aux quarante écus - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells photo G. GaritanVoltaire – L’Homme aux quarante écus : C’est l’histoire d’un mec…un agriculteur raisonnablement naïf avec un petit terrain. Quarante écus, c’est ce que pourrait lui rapporter son bien. Pourquoi quarante écus ? C’est la somme qu’on obtient en divisant le nombre d’arpents du royaume par le nombre de ses sujets, et de la rente associée à la surface correspondante. Certain verront là la première ébauche d’un revenu de solidarité active, comme le propose Wikipédia.

Des revenus modestes qui seraient suffisants… sauf qu’il y a les impôts et les taxes qui lui en mangent la moitié. Déconfit, l’homme va voir un spécialiste, le géomètre, qui lui explique bien des choses : ce qui n’empêchera pas l’homme d’être ruiné et emprisonné…S’il s’en sort et se marie, son besoin de comprendre n’est pas assouvi.

Dans ce pamphlet féroce contre les technocrates de l’époque, Voltaire s’y révèle un économiste quasi prophétique. Si d’autres peuvent trouver décousus cette suite de dialogues et de petites histoires où la caricature alterne avec l’ironie, Voltaire répond par avance : « C’est le sort de toutes les conversations de passer d’un sujet à un autre »

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Dickens et al., Charles – La Maison hantée, Contes de Noël

Dickens  et al., Charles - La Maison hantée, Contes de Noël - Bibliothèque numérique romande - Recent Runes Goff's Park House, Crawley, West SussexDickens et al., Charles – La Maison hantée, Contes de Noël : Lorsque six auteurs (Charles Dickens, Wilkie Collins, George Augustus Sala, Elizabeth Gaskell, Hesba Shelton et Adelaide Procter) décident d’écrire un roman à plusieurs mains, il en résulte des contes de Noël au parfum d’histoires de revenants : le narrateur, John, nous emmène dans l’univers de la campagne anglaise. Il doit s’y reposer quelque temps pour raison de santé et choisit, sur conseil d’amis, une maison « bien sous tous rapports ». Tel n’est pas forcément l’avis des gens du village qui la considèrent plutôt comme une maison hantée !

Ladite maison ne paie pas de mine et, au premier abord, cumule bien des défauts. John décide néanmoins de s’y installer, balayant les superstitions. Avec sa sœur, ils essaient, sans succès, de s’accommoder du personnel sur place qu’ils finissent par renvoyer au grand soulagement de ces derniers. Ils invitent alors pour les Fêtes de Noël quelques amis qui ne croient pas non plus aux fantômes et qu’une expérience originale tente beaucoup ! Au terme de ces quelques jours, chacun va livrer une part de lui-même sous forme de récits mêlant la fiction avec la réalité personnelle. Chacun de ces récits est un petit conte à lui tout seul dans lesquels les sens cachés nous invitent à une petite introspection sur nos peurs et sur le mystère de notre imagination. Ce livre tombe bien à propos en ce temps de Noël, blottis dans un bon canapé au coin du feu, accompagné de ces typiques douceurs anglaises. Bonne lecture !

Téléchargements: ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Épinal Imagerie – Contes et Fées (2ème partie)

Épinal Imagerie - Contes et Fées 2 - Bibliothèque numérique romandeÉpinal Imagerie – Contes et Fées (2ème partie) : Encore des contes classiques d’autrefois : La Belle et la Bête, Le Petit Poucet, La Sœur du Petit Poucet (eh oui ! il y a une version d’époque), La Belle aux Cheveux d’Or, Barbe-Bleue dans une autre version, Le Prince Charmant, Le Prince Lutin, Le Prince DésirMarie, l’enfant de la fée, Le Loup, la Chèvre et ses Biquets, des contes et des fées en image d’Épinal. Interprétés par l’Imagerie d’Épinal avec tout le charme de leurs illustrations d’autrefois. Toujours un régal !

Fils de Nicolas Pellerin, un « maître cartier » d’Épinal, originaire de Mauvages dans la Meuse, Jean-Charles Pellerin naît à Épinal en 1756. Succédant à son père, il prend en 1773 la direction de la « Fabrique de Pellerin. » À partir de 1796, il étend son activité et crée l’« Imagerie Pellerin ». Il fait, dès 1800, d’une entreprise au départ artisanale, une véritable industrie imagière, qui prend ensuite le nom d’Imagerie d’Épinal. L’impression de la feuille s’effectue alors à l’aide d’une presse à bras, dite « Gutenberg ». Ensuite intervient le coloriste : au moyen de pochoirs, il applique à l’aide d’une brosse ronde les différentes couleurs nécessaires à la finition de l’ouvrage. (source de la biographie : Wikipédia.)

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF facsimilé – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest