Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Ramuz Charles Ferdinand – Vendanges

Ramuz Charles Ferdinand - Vendanges - Bibliothèque numérique romande - Photo Sylvie S. Vignes LavauxRamuz Charles Ferdinand – Vendanges : Les souvenirs d’enfance de Ramuz pour décrire sa participation à la saison des vendanges à Yvorne, dans le Chablais vaudois, vers 1890. Durant trois semaines en octobre, à date fixe, les écoliers du Collège classique cantonal de Lausanne avaient des vacances de vendanges. Ces vacances de saisons où l’on sortait de ses devoirs d’écolier pour rentrer, chaque fois, dans les travaux des hommes. Un texte poétique magnifique, empreint de la nostalgie d’instants précieux. (suite…)

Pourtalès Guy de – Nietzsche en Italie

Pourtalès Guy de - Nietzsche en Italie - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. lac de SilsPourtalès Guy de – Nietzsche en Italie : Guy de Pourtalès nous aide à comprendre, avec beaucoup de simplicité et d’intelligence, la vie et l’œuvre de ce créateur tourmenté, de ce critique de la société moderne et de la morale chrétienne, parfois difficile à suivre, et malheureusement récupéré dans les années 30 par les nazis et les fascistes italiens. Il parvient à nous restituer l’intérêt de ce penseur qui a eu une influence immense sur les philosophes du XXème siècle. Pour cela, il a rencontré les proches de Nietzsche, sa sœur entre autres, avec laquelle il a entretenu une correspondance pendant une année. (suite…)

Chateaubriand François-René de – Mémoires d’Outre-tombe (tome V)

Chateaubriand - Mémoires d'Outre-tombe (tome V) - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Pont sur le TibreChateaubriand François-René de – Mémoires d’Outre-tombe (tome V) : En 1828, Chateaubriand est devenu un véritable casse-tête pour le gouvernement. Pour tenter d’amadouer le redoutable chef de l’opposition, Marignac, le nouveau premier ministre de Charles X, lui propose l’ambassade de Rome. Chateaubriand hésite, mais finit par accepter, tant il rêve de revoir les lieux qui ont vu naître sa carrière diplomatique et son projet autobiographique. Aussitôt arrivé dans la Ville éternelle, le contraste entre le présent et ses souvenirs de 1803, alors qu’il n’était encore que secrétaire d’ambassade, le plonge dans la mélancolie. (suite…)

Guillaume James – Bakounine : Notice biographique

Guillaume James - Bakounine : Notice biographique - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-.WellsGuillaume James – Bakounine : Notice biographique: James Guillaume, un militant libertaire suisse dans l’Internationale, écrivain et traducteur (nous avons publié sa traduction de Gottfried Keller Les Gens de Seldwyla) a toute sa place parmi les auteurs romands de la Bibliothèque numérique romande. Fils de George, fabricant en horlogerie puis conseiller d’État neuchâtelois, et de Marie Suzanne Glady, né à Londres en 1844, il fonde en 1866, avec Constant Meuron, la section locale de l’Internationale dont il devient l’un des principaux dirigeants dans le Jura. Gérant de l’imprimerie paternelle à Neuchâtel (1869-1872), gagné aux idées de Bakounine, il contribue grandement à la création de la Fédération jurassienne avec Bakounine à partir de 1872. (suite…)

Moreno Marguerite – Souvenirs de ma vie

Moreno Marguerite - Souvenirs de ma vie - Bibliothèque numérique romande - Joseph Granié Marguerite MorenoMoreno Marguerite – Souvenirs de ma vie : Confidente de Stéphane Mallarmé, amie de Colette, respectée de Sarah Bernhardt (qui l’engage dans son théâtre), de Blaise Cendrars, (qui s’en inspire pour son premier livre « Emmène-moi au bout du monde »), de Tristan Bernard, Jean Giraudoux et de bien d’autres personnalités du théâtre et de la littérature française, Marguerite Moreno est une actrice qui a marqué son temps.

Elle livre dans ses « Souvenirs de ma vie » divers textes relatant certains épisodes de sa vie et quelques « Contes » de son invention. (suite…)

Ramuz Charles Ferdinand – Souvenirs sur Igor Strawinsky

Ramuz Charles Ferdinand - Souvenirs sur Igor Strawinsky - Bibliothèque numérique romande - Robert Delaunay Portrait de StravinskyRamuz Charles Ferdinand – Souvenirs sur Igor Strawinsky : C’est en automne 1915 que Ramuz fait la connaissance d’Igor Stravinski, grâce au chef d’orchestre Ernest Ansermet. Pendant 2 ans, ils vont collaborer, Stravinski composant ses chefs d’œuvre « Noces » et « Renard » sur des textes du folklore russe, que Ramuz traduisait en français. Malgré leurs différences de caractères, les deux hommes s’estiment et se comprennent. « Tout semblait devoir nous séparer. Vous étiez musicien, moi pas ; vous étiez Russe et veniez de très loin, moi j’étais déjà où je suis encore, c’est-à-dire où je suis né ; nous ne parlions même pas la même langue. Les choses qui nous entouraient, vous auriez pu et dû les voir d’une certaine façon, moi d’une autre ; (…) elles auraient dû se mettre entre nous. Comment donc se fait-il que ce soit pourtant par elles, à travers elles, que nous ayons si vite et si complètement communiqué ? » Ramuz initie le compositeur au vin du Dézaley et au gruyère ; Stravinski lui fait découvrir, dans sa maison de Morges, la gastronomie russe et la vodka. (suite…)

Pin It on Pinterest