Bloch Jean-Richard - La Nuit kurde - Bibliothèque numérique romande - ACoE (US Army Corps of Engineers – USACE) Superbe canyon dans l’Irak du NordBloch Jean-Richard – La Nuit kurde (poème romanesque) :Dans une Anatolie mythique, Saad, jeune guerrier musulman, fils d’un chef kurde et d’une esclave chrétienne, est envoyé comme éclaireur lors d’une attaque d’une ville chrétienne. Déguisé en marchand, il s’introduit dans la citadelle et trahit les hôtes qui lui ont offert le gîte, en violant l’hôtesse et la tuant ainsi que son mari, puis en introduisant ses compagnons dans la ville pour tuer et piller. Mais, bien que devenu célèbre par cet exploit, Saad ne se remet pas de sa nuit de folie meurtrière, il reste hanté par ses actes et par la magnifique fille de l’hôtesse, Évanthia,  qu’il a entrevue et tenue contre lui un instant. Il va quitter sa famille et son peuple pour vivre en ermite dans la montagne jusqu’à ce qu’il ait une révélation et parte à la recherche de sa belle victime chrétienne.

Ce récit publié en 1925 est très envoûtant, sensuel, cruel, et même violent, entrecoupé de passages très poétiques et même mystiques. Le sous-titre indique « poème romanesque », mais c’est tout à la fois un conte, un récit tragique, un roman oriental, un poème mystique. Cet Orient mythique lui apparaît comme une patrie perdue, comme il l’explique dans sa Lettre à la France et aux Français : « Mon esprit, brusquement délivré de ses liens, m’entraîne vers d’autres pays et d’autres climats, là où trempent les origines de ma race, où mon cœur réside en secret, où m’appelle ma nostalgie. »

Jean-Richard Bloch, né en 1882, est un écrivain français, essayiste, homme politique et journaliste, venant d’un milieu juif alsacien. Il a épousé la sœur d’ André Maurois, s’est engagé au parti socialiste dès sa jeunesse, puis adhère au parti communiste en 1921 et collabore à La vie Ouvrière et à l’Humanité comme journaliste. Mais il quitte le parti communiste assez rapidement et collabore avec Romain Rolland à la revue Europe. En 1941, il part vivre à Moscou et devient la voix de la France à Radio-Moscou. En 1945, il rentre en France et devient conseiller de la République communiste, jusqu’à sa mort en 1947.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This